Une nourrice a été mise en examen fin janvier pour violences volontaires sur mineurs. Elle a été démasquée par une caméra, dissimulée par des parents.

Elle semblait avoir de l’expérience dans la garde d’enfant et était inconnue des forces de police, pourtant cette nounou doit aujourd’hui répondre de ses actes devant la justice. En effet, cette nourrice de 46 ans a été arrêtée à Paris, à la fin du mois de janvier, par la Brigade de Protection des Mineurs (BPM) pour violences volontaires sur mineurs. Soupçonnée d’avoir violenté deux fillettes dont elle avait la charge, elle a été découverte grâce à une caméra de surveillance, installée par les parents de l’une d’entre elles, a rapporté ce mardi RTL.

A lire aussi - Couple tué et découpé à la hache : la nourrice avait scalpé ses victimes !

Alertés par le changement de comportement de leurs enfants, un bébé de 13 mois et une petite fille de 2 ans, deux couples de parents ont décidé d’installer une caméra de surveillance chez eux. Intrigués, et surtout préoccupés, ces derniers espèrent ainsi trouver des réponses en filmant les agissements de la nounou. Ce n’est qu’après le visionnage des premières images que les parents découvrent que la quadragénaire fait preuve d’une rare violence envers leurs enfants.

Bâillonnée, une couche culotte dans la bouche

Les extraits vidéo révèlent alors des punitions particulièrement cruelles. Sur l’un d’eux, on y découvre l’une des fillettes, une couche culotte coincée dans la bouche, bâillonnée avec un collant, et enfermée sur le balcon tandis que les températures de saison sont au plus bas.

Publicité
La quadragénaire s’est justifiée auprès des enquêteurs en déclarant qu’elle ne supportait ni les pleurs, ni les cris d’enfants. Les images, immédiatement transmises à la Brigade de Protection des Mineurs, montrent cependant que les fillettes ont subi des actes de violence alors qu’elles ne faisaient rien de mal.

Vidéo sur le même thème : Isabelle Catiau : meilleure nounou de France !