Le ou les plaisantin(s) ont utilisé la technique du "spoofing" qui permet à quelqu'un de faire apparaître le numéro de son choix su le téléphone de son interlocuteur.

Comme le rapporte RTL, une série de canulars téléphoniques a touché le département de l'Essonne début août. Le ou les plaisantin(s) ont utilisé la technique dite du "spoofing" qui permet à quelqu'un de faire apparaître le numéro de son choix su le téléphone de son interlocuteur.

Les victimes de cette technique bien rodée sont le commissariat d'Athis-Mons (Essonne), qui a eu la surprise de voir arriver un livreur avec plusieurs dizaines de pizzas pour un montant d'une centaine d'euros, et une mosquée de Courcouronnes, toujours dans le même département. Les plaisantins ont utilisé son numéro pour commander à une pharmacie d'Evry un lot de 1 500 préservatifs. Une entreprise de pompes funèbres à Lyon a elle aussi été contactée pour livrer "un cercueil pour un martyr", selon une source policière.

A lire aussi Elysée : le train de vie de la présidence repart à la hausse

Des commisariats mis en relation simultané avec l'Elysée

Publicité
Par ailleurs, le 5 août, les commissariats de Paris, Nice et Carcassonne ont successivement été mis en communication avec le standard de l'Elysée. "On ne sait pas si ces faits sont liés avec ceux de l'Essonne. Il peut s'agir de canulars classiques comme il y en a tous les jours", a nuancé la source policière. 

Une enquête pour "appels malveillants" a été ouverte cette semaine par le parquet d'Evry et confiée à la sûreté départementale de l'Essonne, a précisé une source judiciaire.

Vidéo sur le même thème : Un canular avec une Lamborghini tourne mal

Publicité