Un rapport récemment remis à la ministre de l’Ecologie prévoit que la France sera de plus en plus sujette à de fortes chaleurs et à des pluies extrêmes au cours du XXIe siècle.

Un bilan qui fait froid dans le dos. Un rapport récemment remis à Ségolène Royal, la ministre de l’Ecologie, tire en effet des conclusions peu réjouissantes quant à la météo qui nous attend pour les années à venir. Elaboré par une équipe d’experts sous la houlette du climatologue Jean Jouzel, ce document s’appuie sur d’anciens scenarios du Groupe intergouvernemental sur le climat (GIEC) et révèle qu’à l’horizon 2050, les températures moyennes devraient augmenter entre 0,6°C et 1,3°C dans l’Hexagone par rapport aux années 1976-2005. En été, le thermomètre pourrait même grimper de 5°C dans le Sud-est. Dans cette région, la plus touchée par ces augmentations, les vagues de chaleur vont s’allonger et pourraient même "dépasser 20 jours" pendant la période estivale.

A lire aussi - Le mois de juillet a battu des reccords de pluie

Les vagues de froid vont se raréfierToujours selon ce rapport commandé en 2010, les conditions météo devraient s’aggraver dans la deuxième moitié du siècle. En 2071 et 2100, le mercure devrait augmenter entre 2,6°C et 5,3°C. Des hausses qui devraient ensuite se répercuter sur les hivers : le nombre de jours marqués par un froid extrême devrait diminuer, notamment dans le nord-est du pays où entre 6 et 10 jours de grand froid devraient s’envoler.

Plus de pluies et des cyclones plus puissantsAutre élément qui ressort de ce document quelque peu alarmant : les épisodes climatiques extrêmes vont se multiplier. Côté précipitations, la France devrait ainsi connaître "un renforcement des précipitations extrêmes" en été comme en hiver. Ces dernières varieront toutefois en fonction des régions. Des vagues de sécheresses devraient également frapper le Midi. Le rapport fait état d’entre 2 et 8 jours de plus dans cette région et parfois même dans tout l’Hexagone. Et si les cyclones tropicaux devraient diminuer en nombre, leur intensité devrait, elle, redoubler.

A lire aussi - Un début d'année 2014 riches en catastrophes naturelles

Publicité
"Ce rapport confirme les scenarios du changement climatiques, avec des aspects très concrets pour la vie quotidienne en France. Cela aide à une prise de conscience, non pas pour un discours catastrophique mais pour donner une clé pour agir", a commenté Ségolène Royal.

Vidéo sur le même thème : la météo du futur sera chaude et pluvieuse