L’ex-leader de la Manif pour tous avait été obligée de quitter son logement social en 2013, après l’avoir utilisé à "des fins commerciales".

Une colocation étudiante va voir le jour dans l’ancien appartement de Frigide Barjot, situé dans le 15e arrondissement de Paris. Celle-ci sera inaugurée mardi par Ian Brossat, adjoint à la mairie de Paris en charge du logement, et Marie-Christine Lemardeley, adjointe à la mairie en charge de la vie étudiante, ainsi que les étudiants boursiers qui viendront ensuite s’y installer. Les cinq chambres composant le logement seront louées individuellement pour 450 euros par mois.

A lire aussi - Changement de nom, de domicile… que devient Frigide Barjot ?

A lire aussi - Expulsée de son logement, Frigide Barjot demande de l’aide pour son déménagement

L’ancienne leader de la Manif pour tous avait été accusée d’avoir enfreint la loi en sous-louant son appartement, dont le loyer s’élevait à 2 800 euros, à la société de son mari. En octobre 2013, le couple avait été alors contraint de quitter son triplex de 173m2 dans un délai de 4 mois pour son utilisation à "des fins commerciales" jugées illégales.

Frigide Barjot n'a pas dû avoir de mal à se reloger

Publicité
Toutefois, Frigide Barjot n’a pas dû avoir de mal à se reloger. En effet, selon le Parisien, elle est propriétaire de deux autres appartements à Paris, ainsi que d’une maison à Trouville et d’une propriété de vacances dans le golfe de Saint-Tropez.

En vidéo sur le même thème - les larmes de Frigide barjot en direct