Sur Twitter, une cliente du magasin de vêtements H&M a raconté comment elle avait insulté une vendeuse voilée il y a quelques jours. Les nombreuses réactions ne se sont pas fait attendre.  

Elle a provoqué l’indignation des réseaux sociaux. Une cliente d’un magasin H&M s’est vantée, en postant lundi des tweets désormais supprimés, d’avoir humilié une vendeuse qui portait le voile.

L’acheteuse, une certaine Marine qui se présente comme une "Fille corse", raconte avoir trouvé "jouissif" d’avoir déposé, il y a quelques jours, "45 articles" pour une note totale de "489€", avant de se "tirer". La cliente, via une capture d’écran, insiste qu'avant de partir, elle a "gueulé" qu'elle refusait "d'être servie par cette horreur". "L’horreur" étant la vendeuse voilée. "Et le pire la gueule qu'elle tirait mais vas y dégage mdr", a-t-elle ajouté.

Elle a voulu "créer un événement sur Twitter"

A lire aussi - Les Visiteurs 3 : la société de production accusée de racisme

Contacté par L’Express, H&M France a donné une toute autre version des faits. Dans un mail, la marque suédoise assure que  "le visionnage de la vidéosurveillance corrobore les faits relatés par notre collaboratrice, à savoir que la cliente a juste dit qu'elle ne prenait pour le moment aucun des articles qu'elle avait choisis et qu'elle reviendrait les prendre plus tard. C'était donc un non-événement dans le magasin". H&M a ajouté : "Dans les faits, elle n'est pas revenue récupérer ses articles et a photographié avec son mobile la situation afin d'en créer un événement sur Twitter. Elle a ensuite retiré son message quelques temps après". La marque a également tweeté mardi : "Nous déplorons cet acte malveillant et lâche".

De nombreux internautes ne sont pas passés à côté du sujet, et ont demandé à ce que le compte @sacha_75011 soit signalé pour incitation à la haine.

Publicité
D’autres ont appelé H&M à agir, en portant plainte. L’enseigne a indiqué à L’Express que "(ses) avocats ont fait savoir qu'il n'y avait pas lieu d'entamer une action juridique à ce stade… mais nous restons vigilants sur les aspects légaux de cette question".

Vidéo sur le même thème : La Chine choque l'occident avec cette publicité raciste