A Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine, une adolescente de 16 ans a été hospitalisée après avoir été frappée violemment. La raison ? Elle portait une jupe. 

C'est une agression jugée "d'intolérable" par le maire (PCF) de la ville, Patrice Leclerc. Une adolescente de 16 ans a été hospitalisée lundi dernier à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) après avoir été frappée violemment par un groupe de jeunes filles parce qu'elle portait une jupe, rapporte vendredi Le Parisien

La jeune fille "attend son tramway en face du quartier du Luth. Un petit groupe d’adolescents s’approche d’elle. Ils lui parlent de sa tenue - la jeune fille porte une jupe - mais le différent ne va pas plus loin et les jeunes poursuivent leur chemin", précise le quotidien.

4 jours d'ITT et une plainte déposée 

Une affaire qui ne va pas s'arrêter là puisque trois autres jeunes filles, arrivées quelques minutes plus tard, vont à leur tour s'en prendre à l'adolescente. Le ton monte et l'une des trois jeunes va commencer à la frapper. "La situation s’envenime. La meneuse fait descendre sa victime en la tirant par les cheveux à l’arrêt suivant, dans le quartier du Village, la traite de "p..." et commence à la frapper", ajoute Le Parisien. Un groupe de passant va ensuite faire fuir les jeunes filles. 

Publicité
La victime, hospitalisée, a reçu une interruption temporaire de travail (ITT) de quatre jours et a ensuite déposé plainte. Les agresseuses se sont quant à elles rendues à la police. Le motif de l'agression ne serait pas religieux. "Aucun motif ne peut limiter la liberté individuelle et collective des femmes à se vêtir comme elles le souhaitent", a réagi le maire après le drame. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité