Une jeune fille de 16 ans et originaire de Besançon a été secourue par le RAID dimanche en Seine-et-Marne. Séquestrée depuis plusieurs jours par quatre personnes, elle aurait vécu un enfer. 

Le RAID est intervenu dimanche soir en Seine-et-Marne pour secourir une adolescente séquestrée. Les forces de police ont été alertés un peu plus tôt par la mère de la victime originaire de Besançon. Un peu plus tôt dans la matinée, sa fille lui avait envoyé une série de sms inquiétants. "Elle lui explique qu’elle est retenue par des hommes armés qui la forent à se prostituer et lui envoie l’adresse d’un appartement à Savigny-le-Temple", a rapporté dans les colonnes du Parisien, le commissaire Clause Mazerolle, le chef du commissariat dont dépend cette ville. S’en sont suivi une série d’échanges entre les deux femmes avant que le téléphone de l’adolescente ne s’éteigne.

Aux enquêteurs, la mère de famille a expliqué que sa fille leur avait demandé à elle et à son père l’autorisation d’aller séjourner quelques jours à Toulon chez son petit-ami. Une fois partie, l’adolescente n’aurait pas donné de nouvelles mais ses parents ne se seraient pas inquiétés outre mesure, cette dernière étant selon leurs dires très indépendante. Interrogé par la police, le petit-ami de l’adolescente a quant à lui indiqué être sans nouvelle d’elle et avoir, lui aussi, reçu des messages inquiétants, rapporte 20 Minutes. Grâce à la géolocalisation, les enquêteurs ont par ailleurs réussi à géolocaliser le téléphone de la jeune fille, lequel était bien à Savigny-le-Temple. Le RAID a ensuite été dépêché à l’adresse indiquée par l’adolescente à sa mère vers 19h20 "pour écarter le danger".

Le suspect le plus âgé avait 25 ans

Publicité
Sur place, ils ont découvert trois hommes et une femme qui tentaient de s’enfuir par le jardin de l’appartement situé en rez-de-chaussée. Tous ont pu être arrêtés. Né en 1992, le plus âgé serait "bien connu des services de police", a indiqué le commissaire. La jeune fille, quant à elle, est sortie "en pleurant de l’appartement" et a expliqué aux policiers qu’elle "était séquestrée depuis plusieurs semaines et obligée de se livrer à la prostitution". Elle a ensuite été conduite aux urgences gynécologiques pour y subir des examens et prélèvements, avant d’être placée dans une famille d’accueil en attendant que ses parents viennent la chercher. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de cette affaire.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :