Dans l'après-midi, un message posté sur le compte Twitter d'un élu de la mairie de Montreuil-Juigné affole les réseaux sociaux. Si une pétition pour sa démission a été lancée, rien ne permet pour l'instant d'affirmer s'il est bien l'auteur du message.

Sur les réseaux sociaux, surtout sur Twitter, les politiques se fendent souvent de messages ahurissants qualifiés a posteriori de "dérapage" dans la presse. Aujourd’hui, c’est le compte Twitter d’un élu de la République qui a été épinglé par les internautes. Il s’agit du profil de Jacques Renaud, Adjoint au maire Divers Droite de Montreuil-Juigné (Maine-et-Loire).

Interpellé par un internaute pro-palestinien qui lui a envoyé une photo (non authentifiée) d’un enfant palestinien paraissant déchiqueté par les bombardements de Tsahal, cet élu aurait répondu d’une façon pour le moins atroce.  "Il s’agit de viande Halal je suppose".

Posté sur le compte de Jacques Renaud, le message a par la suite été supprimé. Un journaliste de Metronews a contacté l’équipe du maire qui promet "des conséquences" si cela est avéré.

Depuis le début du conflit, l’homme a posté plusieurs messages a connotation pro-Israélienne dénonçant par exemple un "génocide" perpétré par le Hamas sur les civils palestiniens. En outre, la plupart de ses tweets traitent depuis le 17 juillet du conflit qui oppose Israël au Hamas.

Une pétition pour sa démission

En émoi, certains internautes se sont directement mobilisés pour dénoncer les propos choquants publiés sur le compte de Jacques Renaud. Une page Facebook réunissant déjà plus de 5000 membres a sitôt était créée. De surcroit, une pétition réclamant la destitution de Jacques Renaud a été lancée.

Celle-ci n'a récolté pour l'instant qu'une centaine de signatures.

Un compte piraté ?

Contactée par Le Lab, l'adjointe au maire de Montreuil-Juigné indique que Jacques Renaud s'est déplacé à la gendarmerie avec l'intention de porter plainte pour usurpation d'identité. Elle ajoute de surcroît que l'élu "n'a même pas de compte Twitter". Ceci est difficile à déterminer au regard des nombreux tweets et photos portant sur la dernière campagne des municipales publiés sur son profil. Enfin, le fait que le compte existe depuis trois ans rend difficlement crédible la thèse de "l'usurpation d'identité".

Publicité
Flou supplémentaire, il semblerait que le premier compte @JacquesRenaud49 ait été créé sous le nom @MillotNicolas_ il y a trois ans. Le maire de la commune a par ailleurs fait savoir à Ouest France que "le compte de son adjoint avait été piraté".

 

En vidéo sur le même thème : Démonstration de force du Hamas