Arrêté jeudi dernier à Rueil-Malmaison, dans les Hauts-de-Seine, l'adolescent a été placé en détention samedi. Il est soupçonné d'avoir voulu commettre un attentat.

Des policiers sont intervenus jeudi dernier dans une maison de Rueil-Malmaison, dans les Hauts-de-Seine. Vêtus de cagoules et "lourdement armés", selon Le Parisien, ils en sont ressortis avec un adolescent de 15 ans, soupçonné d'être un apprenti djihadiste. Il s'agit du troisième mineur arrêté en une semaine pour avoir projeté un acte terroriste.

Le jeune n'avait pas d'arme chez lui, mais il est soupçonné d'avoir voulu commettre un attentat au nom de Daech. D'après BFM TV, il faisait l'objet d'une fiche "S". Il aurait également connu Adel Kermiche, le meurtrier du prêtre Jacques Hamel, et un certain Rachid Kassim.

À lire aussi – Une ancienne top model aux photos de charme devient l'égérie de Daesh

Le réseau de Rachid Kassim

Rachid Kassim est le commanditaire supposé du meurtre des policiers à Magnanville par Larossi Abballa, du meurtre de Jacques Hamel évoqué plus haut, mais aussi de l'attentat avorté aux bonbonnes de gaz près de Notre-Dame, le 4 septembre dernier. Il téléguiderait ces opérations depuis la zone irako-syrienne, et contacterait ses "ouailles" via Telegram. Cette messagerie cryptée, prisée des jihadistes, lui servirait à véhiculer des appels au meurtre, à désigner des cibles et à expliquer aux apprentis jihadistes comment ils peuvent agir.

Publicité
C'est grâce à la découverte de ses messages sur Telegram que le jeune de 15 ans a été retrouvé par les autorités. L'adolescent, arrivé à Rueil-Malmaison pendant l'été, a été inculpé samedi pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", indique Le Figaro.

Vidéo sur le même thème –  Djihadisme en France : un adolescent de 15 ans arrêté à Paris

Publicité