Des employés du célèbre Jardin des plantes à Paris ont récemment découvert un nid de frelons asiatiques. Les piqures de ces insectes peuvent s’avérer mortelle en cas d’allergie. 

Le frelon asiatique a pris ses quartiers dans la capitale. Lundi, le Muséum national d’histoire naturelle de Paris (MNHN) a en effet annoncé que "courant juillet" des employés du Jardin des plantes (dans le 5e arrondissement) avaient découvert un nid sur le lieu de travail au-dessus de graineterie. Celui-ci a depuis été détruit.

Il a colonisé les ¾ du pays Le frelon asiatique se distingue de son cousin européen par la couleur de ses pattes jaunes. Appartenant à la variété V. Velutina Nigrithorax, il a par ailleurs un corps brun sombre avec une bande orange sur l’abdomen. Apparu en France pour la toute première fois en 2004 dans le Lot-et-Garonne, il a depuis colonisé plus de la moitié du territoire, rappelle Le Point qui précise que son front d’invasion progresse de quelques 60 kilomètres par an. Aussi, l’arrivée du frelon asiatique à Paris est loin d’être une bonne nouvelle.

A lire aussi – Ile-et-Vilaine : piqué par un frelon, il meurt le lendemain

Publicité
Une piqûre très douloureuse Pour les hommes d’abord, puisque sa piqûre est très douloureuse et peut s’avérer redoutable en cas d’allergie. Le frelon asiatique représente également une réelle menace pour les abeilles. Ces dernières constituent en effet son plat principal et ce, alors même qu’elles jouent un rôle primordial dans la survie de quelque 20 000 espèces de plantes en Europe dont 40% de fruits, légumes ou des oléagineux, note encore l’hebdomadaire. Si bien qu’en 2012, le frelon asiatique a classé "danger sanitaire de seconde catégorie pour l’abeille domestique" au titre du code rural. Depuis, le ministère de l’Agriculture l’a répertorié comme "espèce exotique envahissante" en vertu du code de l’environnement.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité