La police a arrêté ce mardi matin en Corrèze un norvégien d’une quarantaine d’années. Ce sympathisant d’Anders Breivik était soupçonné de vouloir commettre un massacre à l’image de celui perpétré par Breivik en 2011.

Un Norvégien et son épouse ont été arrêtés ce matin à Salon-la-Tour en Corrèze, et placés en garde à vue. Kristian Vikernes, 40 ans, était depuis quelques temps surveillé de très près par le parquet anti-terroriste de Paris. Ce néo-nazi de 40 ans est soupçonné d’avoir voulu commettre un massacre à l’image de celui perpétré par Anders Breivik en 2011, dont il était un sympathisant. « Aurait-il pu y avoir un passage à l'acte ? C'est impossible de répondre à cette question. Et c'est bien pour ça qu'on l'a arrêté » a indiqué une source judiciaire.

Kristian Vikernes était visé depuis début juillet par une enquête préliminaire. Le parquet anti-terroriste de Paris surveillait notamment son activité sur internet, où il se livrait à l’apologie du meurtre. Sa femme, une Française, également placée en garde à vue, était inscrite dans un club de tir et venait de se procurer pas moins de quatre carabines et un fusil de chasse. Leur domicile est en cours de perquisition.

Publicité
Sympathisant d’Anders Brevik, qui avait fait 77 morts en juillet 2011 après la tuerie de l’île d’Utoya, Kristian Vikernes était venu s’installer en France après avoir effectué 21 ans de réclusion criminelle dans son pays pour avoir tué l’un de ses amis a indiqué RTL. Il était également l’un des rares à qui Anders Breivik avait envoyé son manifeste. Michaël Szadkowski, journaliste au Monde, indique sur son compte Twitter que Kristian Vikernes faisait également partie d’un groupe de métal, Burzum, et a été reconnu coupable de l’incendie de quatre églises dans les années 90. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :