La Fondation 30 millions d’amis a publié, ce jeudi, un manifeste qui vise à changer le statut juridique des animaux dans le code civil. 24 intellectuels ont soutenu cette initiative.

La Fondation 30 millions d’amis est à l’origine du manifeste intitulé "Pour une révolution du régime juridique de l’animal dans le Code civil" publié ce jeudi. Actuellement les animaux sont assimilés à des "biens meubles", un statut que l’association, soutenue par 24 intellectuels, souhaite voir modifier.

Les animaux assimilés à des "biens meubles"

Dans le code civil, les animaux sont assimilés à des "biens meubles", un statut juridique semblable à celui d’une table ou encore d’une chaise. 24 penseurs, philosophes, écrivains, historiens et scientifiques veulent changer ce statut car ils estiment que les animaux ressentent la douleur tout comme le plaisir, des sentiments présents chez l’être humain.

Les signataires demandent "que les animaux bénéficient d’un régime juridique conforme à leur nature d’êtres vivants et sensibles (...) et qu’une catégorie propre leur soit aménagée dans le code civil entre les personnes et les biens".

24 intellectuels signataires

Parmi ces 24 intellectuels figure Boris Cyrulnik, un neurologue qui a notamment participé à l’ouvrage Les animaux ont des droits. Mathieu Ricard, moine bouddhiste et docteur en génétique cellulaire, dans une interview donnée au HuffPost explique : "Le fait qu'on ait mis en évidence des comportements comme celui de jeunes chimpanzés qui aident une vieille mère de leur espèce à s'hydrater parce qu'elle a du mal à se déplacer prouve que l'altruisme existe chez les animaux aussi, n'est-ce pas ?". "Darwin lui-même parlait de l'évolution des émotions et les reconnaissait tout à fait chez les animaux", ajoute-t-il.

D’autres, comme les philosophes Michel Onfray et Luc Ferry, ou encore l’écrivain Erik Orsenna, de l’Académie française, et l’astrophysicien Hubert Reeves font également partis de ces signataires.

Une pétition soutenue

Publicité
"Il faut que le code civil évolue et que soit créée une catégorie propre aux animaux, entre les personnes et les biens", déclare Jean-François Legueulle, le délégué général de la Fondation 30 millions d’amis.

Plus de 250 000 Français ont déjà signé cette pétition qui a été lancée il y a un an et qui est toujours active.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité