Ce lundi matin, la Brigade de recherche et d’intervention a mené une opération de grande ampleur pour appréhender un homme qui semblait détenir des armes à feu.

Fausse alerte ce lundi matin dans le 11ème arrondissement de Paris. Un important dispositif policier a été mis en place rue de Charonne suite au signalement d’un individu qui semblait manipuler des armes à feu. "Il s'agissait en fait d'un individu qui nettoyait des armes air soft", a précisé une source au sein de la police à francetv info. L’homme n’avait donc pas de véritables armes à feu.

Ce sont des voisins qui ont aperçu cette personne avec des armes chez lui. Ils n’ont pas vu qu’il s’agissait de simples pistolets à billes et ont préféré alerter les forces de l’ordre. Le commissariat local est tout d’abord intervenu, puis il a été rejoint par la Brigade de recherche et d’intervention.

A lire aussi - Attaque du Thalys : le président de la SNCF annonce des mesures de sécurité

L’opération a duré près d’une heure au total

Publicité
"Il y avait une quinzaine de voitures de police, quatre camions, dont un blindé de la BRI, avec une vingtaine d'agents. C'était impressionnant", a raconté à francetv info Pierre Laurent, un étudiant en journalisme habitant dans le quartier. La police a bloqué la rue de Charonne pendant environ une heure. Elle s’est ensuite retirée sans transmettre d’informations aux témoins de la scène. Sur Twitter, de nombreux internautes ont imaginé le pire.

Vidéo sur le même thème - La BRI fête ses 50 ans : assistez à une fausse prise d'otages