L’aéroport d’Orly a été évacué samedi matin après qu’un homme a été abattu par les militaires de l'opération Sentinelle. Il avait dérobé l'arme de l'un d'entre eux.  

Scène de panique ce samedi matin dans l'aéroport d'Orly. Un homme a été abattu après avoir dérobé l'arme d'un militaire de Sentinelle, a annoncé le ministère de l'Intérieur à l'AFP. 

"L’homme a réussi à s’emparer de l’arme d’un militaire de Sentinelle. A priori, il a été rapidement neutralisé par les forces de sécurité. C’est a priori un Famas dont l’homme s’est emparé", a précisé Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l’Intérieur, sur france info. Celui-ci était connu des services de renseignement. 

Près de 3000 voyageurs ont été évacués sur le terminal sud. Des démineurs étaient également présents sur les lieux pour voir si l'homme ne portait pas de ceinture d'explosifs. 

L'aéroport bouclé, le trafic interrompu 

"L'aéroport a été complètement bouclé", a jouté le porte-parole du ministère de l'Intérieur. Toujours selon lui, aucun voyageur n'aurait été blessé.

Le trafic aérien a été complètement interrompu et de fortes perturbations sont à prévoir sur les vols. Les avions qui devaient atterir à Orly sont déroutés vers Roissy-Charles-de-Gaulle. La police nationale et la direction des Aéroports de Paris appellent à ne pas se rendre sur place.

Un lien établi avec une fusillade à Stains 

Publicité
Des sources policières ont par ailleurs confirmé que cette attaque est en lien avec la fusillade survenue quelques heures plus tôt lors d'un contrôle routier à Stains, en Seine-Saint-Denis. Un homme a tiré avec un pistolet à grenaille sur des policiers, blessant l’un d’eux légèrement à la tête.  

VIDEO. Orly : ce que l'on sait actuellement