Un jeune garçon de huit ans a vécu l'enfer pendant au moins trois jours, enfermé dans un appartement avec son beau-père mort.

Il est 12h30 vendredi lorsqu'un enfant âgé de huit ans rentre dans un café du petit village de Goudargues, dans le Gard, pour donner l'alerte. Il raconte alors que son beau-père est décédé depuis au moins trois jours, mais qu'il n'avait aucun moyen pour prévenir. Il était enfermé à clé dans l'appartement et n'avait pas de téléphone. L'enfant aurait alors mis trois jours à parvenir à sortir des lieux. Les gendarmes prévenus, ils constatent effectivement qu'un homme git sur le sol.

L'enfant remis à sa famille

"Une procédure a été ouverte pour rechercher les causes de la mort", a précisé le vice-procureur de Nîmes Patrick Bottero. Mais, ajoute-t-il cité par le Midi Libre, "rien n'atteste d'une origine criminelle". Le beau-père avait en charge l'enfant pendant la durée des vacances. Selon les premières constatations, l'homme serait effectivement mort trois jours plus tôt. Une autopsie pour tenter de comprendre les circonstances de ce décès devrait être effectuée dans les jours à venir, mais selon les informations de L'Express, l'homme avait des problèmes de santé. En raison d'un long week-end avec cette fête de fin d'année, un examen approfondi pour la recherche des causes du décès ne devrait pas être réalisé avant quelques jours, a confirmé la magistrate de permanence au parquet de Nîmes, raconte Midi Libre. L'enquête de son côté a été confiée à la compagnie de gendarmerie de Bagnols-sur-Cèze.

Publicité
L'enfant a été remis à sa famille après avoir été entendu par les services de la gendarmerie et après avoir été vu par un psychologue. Sous le choc, la famille de l'enfant n'a pas souhaité communiquer afin de protéger le petit garçon.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : 1 mort, Beau père
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité