Au micro de RTL ce jeudi matin, le père d’Alexia Daval, la joggeuse dont le corps a été retrouvé brûlé dans un bois, a témoigné pour la toute première fois. 

L’espoir des proches d’Alexia Daval a pris fin mercredi quand les analyses ont confirmé que le corps brûlé trouvé dans les bois était bien le sien. Agée de 29 ans, la jeune femme n’avait plus donné signe de vie depuis samedi matin lorsqu’elle était partie faire son jogging. L’alerte avait été donnée par son mari vers midi et un important dispositif de recherches avait ensuite été mis en place. Les enquêteurs se concentrent désormais sur la recherche du ou des coupables de cet assassinat.

"On revit ce qu’elle a pu vivre en espérant que la pauvre gamine n’ait pas trop souffert"

"La lueur s’est effacée", a confié le père de la victime ce jeudi matin sur RTL.Encore sous le choc et profondément marqué par le décès soudain de sa fille, il n’exprime cependant aucun désir de vengeance. Elle a été victime "du drame le plus complet commis par un monstre ou des monstres, a-t-il déclaré. Y’a rien à dire c’est monstrueux, ce sont des gens qui sont irresponsables, qu’on voudrait vite voir derrière les barreaux". Parlant en son nom et celui de sa famille, il a ajouté : "On revit toute la nuit, on revit ce qu’elle a pu vivre en espérant que la pauvre gamine n’ait pas trop souffert".

Publicité
"On a encore un travail devant nous, un travail pour elle, pour sa sœur. Et puis un travail pour continuer à vivre tout simplement, a poursuivi le père endeuillé qui se dit très soutenu. On réalise que les gens sont avec nous, qu’il y a une forte mobilisation de soutien, d’amour, on n’est pas seul", a-t-il poursuivi. Une autopsie du corps de la victime doit être pratiquée ce jeudi. L'examen devrait permettre aux enquêteurs d'en savoir plus sur les circonstances de la mort d'Alexia Daval.

En vidéo - Alexia Daval : la conférence de presse du procureur 

mots-clés : Alexia daval

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité