Alors que ce lundi, les policiers de France ne verbalisaient pas les petites infractions en guise de protestation, un CRS de 34 ans a, quant à lui, trouvé une méthode beaucoup plus lubrique pour ne pas mettre de PV. Réclamer des faveurs sexuelles.

© AFP

Une "pulsion sexuelle difficile à réprimer" dixit le policier. Ce mardi, un CRS de 34 ans a été écroué par le parquet de Versailles pour  "exhibition sexuelle et corruption passive" selon Le Parisien. Il a été reconnu coupable d’avoir demandé des faveurs sexuelles à une automobiliste de l’A13, dans les Yvelines. La mère de famille de 35 ans roulait alors avec ses deux enfants lorsqu’une voiture de police est venue lui demander de s’arrêter sur une aire d’autoroute. Selon le CRS, les pneus de la voiture appartenant à la jeune femme étaient trop lisses.

Deuxième plainte contre ce policier

Publicité
Pour constater par écrit l’infraction, le CRS est rentré dans sa voiture de police. Peu de temps après, alors qu’il avait baissé son pantalon, il a demandé à la mère de famille de le rejoindre. Sa volonté était claire : une faveur sexuelle contre l’annulation du procès verbal. La femme a refusé et le CRS l’a malgré tout escorté jusqu’à son domicile. Dès son départ, la dame de 35 ans s’est immédiatement rendue au commissariat. A noter que le CRS en question avait déjà été suspendu en 2011 pour des faits similaires, avec une jeune conductrice ivre.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité