En fin de semaine dernière, un jeune cadre de Bercy s’est fait voler sa mallette contenant son ordinateur, son portable et son badge d'entrée au ministère. Faut-il s'inquiéter ? 

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un fonctionnaire de Bercy s’est fait voler sa mallette de travail qui contenait des données sensibles. Son portable et son portefeuille ont été dérobés ainsi que son badge d’entrée au ministère et son ordinateur dans lequel se trouvaient des informations confidentielles. Le 2e district de police judiciaire du quai des Orfèvres s’est saisi de l’affaire.  

Les faits se sont déroulés entre 23h et 5h30 du matin. Le cadre ministériel, âgé de 32 ans, avait garé sa voiture dans le quartier Charonne dans le XIème arrondissement de Paris. "J’ai eu la bêtise de laisser ma sacoche dans le coffre de ma voiture fermée. Il était 23 heures. Je sortais d’un restaurant. J’étais avec des amis et j’allais dans un bar. J’ai eu la flemme !", assure-t-il au ParisienLorsqu’il revient à sa voiture, l'homme chargé de recensement des données publiques, découvre que son véhicule a été forcé et que sa mallette a disparu.

Les données sont-elles bien protégées ?

Elle contenait  des codes sources de logiciels utilisés par l'Etat, le détail d’échanges avec des organisations internationales et des contacts ministériels. Mais selon le fonctionnaire, il n'y a pas de quoi s'inquiéter. "Le portable était éteint. Il y a des protections", assure-t-il au quotidien. Par ailleurs, les données ne pourraient pas être piratées sans l'utilisation des codes. 

À lire aussi : Fraude fiscale : des milliers de Français dans le viseur de la justice

Publicité
Les auteurs du vol n'ont pas été retrouvés et on ne sait pas s'il s'agit de cambrioleurs ou de pirates informatiques intéressés par l'ordinateur. Il y a plusieurs semaines, le compte Twitter de ministère avait été piraté par un message concernant le référendum constitutionnel en Turquie.  

En vidéo sur le même thème : Emmanuel Macron, piraté par les Russes ? Le point avec le responsable de sa campagne numérique