Vingt minutes après son décollage de Toulouse mardi après-midi, un Boeing 737 qui devait rejoindre Oran (Algérie) a dû atterrir en urgence. D'après les passagers, l'avion était une "poubelle". 

Un scandale pour les 124 passagers à bord. Alors qu’il devait rejoindre Oran (Algérie) depuis Toulouse, le vol ZI755 a finalement dû faire demi-tour pour atterrir d’urgence à l’aéroport de Blagnac, vingt minutes après son décollage, mardi après-midi. Les voyageurs ont décrit l'état catastrophique de l'appareil. 

A lire aussi - Air France-KLM perd 8000 bagages à l'aéroport d'Amsterdam

On a "failli se crasher en plein Toulouse"

Comme l’explique La Dépêche, "une panne de moteur" serait à l’origine de cet atterrissage d’urgence. Le journal indique que la compagnie française Aigle Azur a "affreté ce vol à la compagnie maltaise Maleth Aero". Les passagers ont indiqué qu'il n’y avait "aucun sigle" présent sur l’avion. 

Certains voyageurs ont qualifié le Boeing 737 de "poubelle". Ils ont été surpris de voir des traces de rouille au niveau des ailes. L’intérieur du cockpit aurait également été dégradé. "Dès le décollage, nous avons ressenti de nombreuses secousses et de nombreux tremblements qui ne semblaient pas normaux et nous avons compris qu'il se passait quelque chose", raconte l'un deux, cité par La Dépêche.

Une femme, accompagnée de ses enfants, explique même qu’elle a "vu une grosse boule de feu avant le décollage". Un homme pense, quant à lui, même qu’ils ont "failli se crasher en plein Toulouse".

La compagnie Aigle Azur, contactée par La Dépêche, affirme avoir ouvert une place en cellule d’aide psychologique à Blagnac. Une information démentie par tous les passagers, qui ont finalement été transférés dans un hôtel.

Publicité
Dans un communiqué, Aigle Azur explique que "l’appareil en question, un Boeing 737-300, a connu un problème technique de l’indicateur moteur après le décollage, qui ne met en cause ni le moteur, ni son état mécanique".

L’avion a finalement redécollé jeudi vers 18 heures, à moitié vide, des passagers préférant voyager avec une autre compagnie.

Vidéo sur le même thème : La terrifiante vidéo d'un avion en flammes filmée par une passagère

 

Publicité