Il s'agit de l'expulsion la plus médiatisée et la plus polémique de ces dernières années. Il y a un an, "l'affaire Leonarda" éclatait débouchant sur son départ de l'Hexagone. Mais depuis, qu'est-elle devenue ?

C’est sans doute le dossier qui restera comme le plus calamiteux du quinquennat Hollande. Il y a un an, une tribune publiée sur Mediapart mettait le feu aux poudres : des policiers sont intervenus dans le cadre scolaire pour expulser une collégienne de 14 ans répondant au nom de Leonarda Dibrani sous les yeux de ses camarades de classe.

Lire aussi : Leonarda bientôt de retour avec un passeport croate ?

S’en est suivie une polémique interminable mêlant l’indignation des associations, la confusion ostensible du gouvernement et les railleries de l’opposition quant aux atermoiements de l’exécutif. L’histoire était devenue "l’affaire Lonarda".

Mais, un an après l’éclatement de ce scandale, où se trouve actuellement la famille de la collégienne ?

Leonarda n’est pas revenue "seule"

Dans la tourmente médiatique et politique dans laquelle il était pris, François Hollande avait proposé à l’adolescente de revenir "seule", sans ses parents, ce qu’avait refusé l’intéressée. Au début du mois de juillet, le père de Leonarda, Resat Dibran, annonçait au Figaro le retour prochain de sa famille dans l’Hexagone.

"On va leur montrer à Hollande et à Valls, qui est le chef ! On va leur dire en face ! Ils ne me croyaient pas quand on disait qu'on était européens !" disait-il en mettant en avant l’obtention d’un passeport croate en guise de billet de retour. Il était même question pour Resat Dibran "de faire payer la France" via un recours devant la CEDH (Cour européenne des droits de l'Homme) à Strasbourg. Alors, quelques mois plus tard, qu’en est-il ?

Disparition des radars

L’avocate de la famille, Brigitte Bertin, citée par Le Huffington Post, indique à nos confrères que "le contact est rompu depuis le mois de juillet". Idem du côté des associations qui ont cessé d’avoir des échanges avec la famille Dibrani. Mais alors, que s’est-il passé ?

En fait, ni Leonarda ni sa mère n’ont réussi à obtenir un passebort croate qui leur ouvrirait les portes de la citoyenneté européenne et donc celles de la France. Depuis cet été donc, c’est silence radio et ni ses proches ni ses anciens professeurs n’ont eu de nouvelles depuis.

Publicité
Un an après, nul ne sait où se trouve vraiment la famille. Le bon sens voudrait que la collégienne soit toujours chez son oncle en Croatie ou alors au Kosovo d'où elle est originaire. Mais pour l’heure, personne en France n’est en mesure de le confirmer. Sur Facebook, le père a pour sa part évoqué ses envies de rejoindre le Canada...

Vidéo sur le même thème : Leonarda ne veut pas abandonner sa famille pour venir en France