Un ancien policier municipal a été arrêté mardi en Haute-Savoie, un an et demi après la tuerie de Chevaline. Plusieurs éléments troublants laissent à penser que le suspect est plus ou moins lié à ce quadruple meurtre. 

©AFP

Un an et demi après la tuerie de Chevaline (Haute-Savoie) et alors que l’enquête semblait piétiner, les enquêteurs en charge de ce quadruple meurtre  ont arrêté un homme. Agé de 48 ans, cet ancien policier municipal a été interpellé mardi matin à son domicile de Talloire, à quelques kilomètres du lieu où a eu lieu le crime. Le 5 septembre 2012, la famille britannique de Saad al-Hilli et le cycliste français Sylvain Mollier ont été abattus sur un parking. Et alors que des témoins ont ensuite rapporté avoir aperçu un motard à proximité du lieu où s’est déroulé le drame, les enquêteurs soupçonnent qu’il s’agisse de l’homme qu’ils viennent d’arrêter. "Son interpellation qui ne restera peut-être pas unique, est le fruit des témoignages recueillis notamment après la diffusion le 4 novembre 2013 du portrait-robot d'un motard vu à proximité de la scène de crime et recherché activement par les enquêteurs », a en effet expliqué le procureur d’Annecy, Eric Maillaud.

Le suspect possède toute une collection d’armes Outre sa "forte ressemblance" avec le portrait-robot établi par les témoins, le suspect a également été localisé dans la zone de la tuerie le 5 septembre 2012 et ce, grâce à l’examen de son téléphone portable. Cet ancien policier municipal, révoqué l’été dernier et depuis reconverti en agent de sécurité en Suisse, a par ailleurs toute une collection d’armes anciennes chez lui, lesquelles n’ont pas manqué d’intéresser les enquêteurs et d’être saisies. Un point d’autant plus troublant que le Luger PO-6 qui a servi au tireur de Chevaline était une arme de poing utilisée par l’armée suisse dans les années 1930. Des examens balistiques sont ainsi en cours pour déterminer si les armes du suspect ont été utilisées ou pas.  

Publicité
Actuellement en garde à vue, ce père de trois enfants n’a cependant aucun "lien direct" avec les victimes de la tuerie de Chevaline. "On est bouleversés pour sa femme et ses enfants", ont confié des habitants de Talloire à RTL. "C'est quelqu'un de très correct (...). On est sous le choc", ont-ils ajouté.

Vidéo : le portrait-robot du tireur de Chevaline

Publicité