La jeune fille de 16 ans qui avait porté plainte pour agression islamophobe le 13 août dernier à Trappes (Yvelines) a tenté de mettre fin à ses jours en se défenestrant lundi. Sa tentative ratée, elle a été admise à l’hôpital.

Pourquoi ? Quelques jours après avoir déposé une plainte pour agression islamophobe, une adolescente habitant Trappes (Yvelines) a voulu mettre fin à ses jours. La jeune fille de 16 ans a en effet essayé de se tuer en se de défenestrant du 4e étage de son immeuble lundi. D’après la préfecture des Yvelines, la victime a été admise dans un hôpital parisien et se trouvait lundi soir dans un état jugé préoccupant. Son pronostic vital serait même engagé. Une source policière a, quant à elle, précisé que la jeune fille avait d’ores et déjà essayé de mettre fin à ses jours le 23 août en absorbant des médicaments.

Publicité
La jeune fille agressée par deux hommes "de type européen"Mi-août, l’adolescente avait assuré avoir été victime d’une agression islamophobe. Selon elle, deux hommes de "type européen" auraient commencé par l’aborder dans un square avant de la menacer avec un "objet tranchant" et de lui arracher son voile. Les agresseurs l’auraient même blessée au bras avant de s’enfuir en voiture. Aucun témoin visuel n’a cependant été en mesure de confirmer les dires de la jeune fille. Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, avait de son côté vivement condamné l’agression homophobe rapportée par cette habitante de Trappes. Selon le membre du gouvernement, il s’agissant d’une "nouvelle manifestation de haine et d’intolérance anti-musulmane (portant) atteinte aux valeurs de la République et au principe de liberté de conscience".

Située à 35 km de Paris, Trappes a été le théâtre de violences urbaines en mi-juillet, suite au contrôle de police d’une femme intégralement voilée.

Publicité