Une phrase du présentateur du JT de TF1 a suffi à provoquer une petite tension par écrans interposés entre Yann Barthès et Benjamin Castaldi dans "TPMP".

Tout a commencé jeudi dernier, avec un mot très subjectif de Jean-Pierre Pernaut. En présentant le journal télévisé de TF1, le présentateur devait faire la transition entre un reportage sur les sans-abris et un autre sur les camps de migrants. Il s'est permis de lancer : "Voilà, plus de place pour les sans-abris mais en même temps les centres de migrants continuent à ouvrir partout en France..."

Dans un numéro de Touche pas à mon poste diffusé lundi, Benjamin Castaldi s'est demandé pourquoi Yann Barthès n'avait pas évoqué l'incident, dans l'émission Quotidien de vendredi. Les chroniqueurs ont alors évoqué d'éventuelles pressions de la part de TF1. La séquence a été raillée par le présentateur satirique, comme on peut le voir dans la vidéo en tête d'article.

À lire aussi – La comparaison douteuse de Jean-Pierre Pernaut entre migrants et sans-abris

"Communiqué de presse"

Yann Barthès a alors décidé de réagir en répondant par un "communiqué de presse". Il y a adopté un ton contrit pour présenter des excuses ironiques. "Ah, ça ! On ne vous la fait pas...", a-t-il lancé à un moment avant de pouffer derrière sa feuille.

Publicité
Reprenant une attitude un peu plus sérieuse, le présentateur a ensuite expliqué qu'il n'a reçu aucune pression de la part des dirigeants de la première chaîne. Il a ajouté avec sarcasme que le 11 novembre, jour férié oblige, "dès la veille, il n'y avait plus personne" à TF1Quant à l'histoire concernant Jean-Pierre Pernaut, Yann Barthès s'est expliqué : "Il est parti en live et vraiment, il n'y avait rien de plus à dire".
Publicité