De mardi après-midi à ce matin, les quelques 300 employés qui travaillent à la Tour Eiffel ont fait grève, interdisant l'accès à la Dame de fer au public. Planet.fr vous explique pourquoi. 

 

La Tour Eiffel qui accueille entre 25 000 et 30 000 visiteurs par jour, a fermé ses portes et ascenseurs mardi dans l’après-midi et ne les a toujours pas ré-ouverts qu'aujourd'hui. Selon BFM TV, les 300 employés de la Tour Eiffel ont fait la grève afin de négocier certaines revendications concernant les "salaires, conditions de travail sécurité et l’intéressement." Certains de ces points ont été négociés avant-hier dans l'après-midi, et d’autres seulement hier, notamment ceux concernant les "règles de gestion du personnel de la direction technique." La CGT a déposé ce préavis de grève la semaine dernière.

L'ascenseur qui vallait 40 millions, cause de la discorde

La CGT a d'ailleurs confié à l'AFP la raison première de cette grève : le coût mirobolant de la rénovation d'un ascenseur qui n'a toujours pas eu lieu. Cette rénovation aurait du avoir lieu en 2008. "La Tour Eiffel a la particularité de dépendre de ses moyens d'ascension. En 2008, la rénovation de l'ascenseur Ouest fut décidée. Les travaux devaient durer 2 ans et coûtaient 18 millions d'euros. Après 5 ans, il est toujours indisponible et le montant des travaux avoisine désormais les 40 millions d'euros." La CGT a aussi expliqué que "l'absence de cet ascenseur a de lourdes conséquences sur l'entretien des autres moyens d'ascension qui doivent être à leur tour arrêtés pour des travaux de maintenance et d'entretien."

Une grève qui pourrait coûter cher 

Publicité
Cette grève risque d'avoir de lourdes conséquences sur l'ensemble du chiffre d'affaire de la Demoiselle de fer, la haute saison a commencé le 15  juin et compte jusqu'à 30 000 visiteurs par jour.