Une femme enceinte de huit mois a été frappée et insultée par un homme mardi à Toulouse. "Pas de ça chez nous", lui aurait-il lancé à propos du voile qui recouvrait ses cheveux.

Une femme enceinte de huit mois a été agressée en pleine rue jeudi à Toulouse (Haute-Garonne). Selon les premiers éléments recueillis, cette mère de famille venait d’accompagner ses deux fillettes à l’école lorsqu’elle a croisé la route de deux hommes. Agée d’une trentaine d’années, elle portait un voile recouvrant ses cheveux. Ce qui aurait mis le feu aux poudres.  "L'un d'eux lui a agrippé les cheveux, a tiré sur son voile tout en l'insultant : Pas de ça chez nous. (...) Il lui a donné beaucoup de coups. (...) Son ami, qui n'a pas participé aux violences, lui a dit d'arrêter", a raconté son mari, Mounir, 33 ans, à La Dépêche du Midi.

A lire aussi – Port du voile : où en est-on en France ?

"Il n’y a pas de raison de mettre en doute sa parole"

Prise en charge par les pompiers, la victime a ensuite été transportée vers une clinique pour y subir des examens. Là, elle a été entendue par les enquêteurs de la sureté départementale. "Il n’y a pas de raison de mettre en doute sa parole", a indiqué une source policière. "Le caractère raciste et anti-musulman de cette agression ne fait pas de doute", a également estimé le député PS de Haute-Garonne Christophe Borgel. "La République ne tolère aucune agression raciste, la République ne tolère aucune agression en raison de la religion d'un de ses concitoyens", a-t-il par ailleurs rappelé.

Publicité
"Aucun comportement raciste et islamophobe ne doit être toléré dans notre République", a de son côté réaffirmé le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, tandis que le porte-parole du Conseil régional du culte musulman (CRCM) Midi-Pyrénées, Abdellatif Mellouki, a fait part de sa "crainte" de "voir l'augmentation des actes islamophobes" et dénoncé "le discours tenu ces derniers jours par des professionnels de l'amalgame et de la surenchère".

La source policière a par ailleurs indiqué qu’un portrait-robot sera diffusé pour tenter de retrouver les deux hommes en fuite.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :