Vendredi dernier, deux compteurs Linky installés en décembre 2016 dans un bâtiment de Toulouse ont brûlé. Ce sont les voisins qui ont donné l'alerte.

Dans un immeuble situé dans le quartier de la Cépière, à Toulouse, deux compteurs de la marque Linky ont pris feu, vendredi dernier. Ce sont les voisins qui ont vu de la fumée s'échapper et qui ont appelé les secours. "Heureusement que c'est arrivé dans les locaux professionnels du bâtiment, vous imaginez si cela s'était produit dans un appartement", raconte, paniquée, Christelle une copropriétaire des lieux à La Dépêche du Midi. Il s'avère que les boîtiers ont explosé puis fondu.

"Ces compteurs n'auraient pas dû prendre feu, ils ont été installés en décembre 2016", s'étonne Christelle, d'autant plus que ces compteurs Linky leur ont été imposés. "On n'en voulait pas car on n'avait pas de problèmes avec nos anciens compteurs. On a dépensé de l'argent pour cela et aujourd'hui ces nouveaux compteurs nous mettent en danger à cause d'installations défectueuses", dénonce la copropriétaire.

Les propriétaires du bâtiment réclament désormais que la société Enedis (l'entreprise qui fabrique ces compteurs Linky) installe des alarmes incendies.

Un cas isolé ?

Gaétan Gueguen, le directeur territorial d'Enedis assure qu'il s'agit d'un cas isolé :  "il est possible que sur le lot, il y ait deux ou trois compteurs qui ne soient pas assez serrés, ce qui peut entraîner des problèmes d'échauffement. Mais ce n'est pas quelque chose qu'on rencontre souvent". Concernant la demande des propriétaires sur l'installation d'un détecteur de fumée, Gaétan Gueguen estime que "cela n'a pas de sens".  

Publicité
En moyenne, 200 compteurs Linky sont installés chaque jour, sur Toulouse, en ce moment. Ce sont des compteurs de quatrième génération qui permettent aux utilisateurs de payer leur exacte consommation d'énergie. D'ici 2020, l'entreprise Enedis prévoit d'installer plus de 300 000 compteurs.

Vidéo : Mobilisation anti Linky à Plougerneau (Bretagne)

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité