Dès la rentrée de septembre, des menus "alternatifs sans viande" seront proposés aux écoliers demi-pensionnaires de la "ville rose". L’objectif ? Lutter contre le gaspillage et mettre un terme au débat sur le porc.

Cette décision a de grandes chances de séduire les parents. À Toulouse, à compter de la rentrée de septembre, les enfants ne mangeant pas de viande pour des raisons alimentaires ou confessionnelles pourront déguster au restaurant scolaire des plats dits "alternatifs", rapporte Sud-Ouest. Ces derniers seront composés d’ingrédients "d’égale valeur nutritionnelle en matière de protéines", a annoncé le maire de la ville, Jean-Luc Moudenc (Les Républicains), dans un courrier envoyé ce jeudi aux parents d’élèves.

À lire aussi - Menus sans porc à la cantine : les Français contre les plats de substitution

"Tout plat contenant un ingrédient carné pourra être remplacé, pour ceux qui le souhaitent, par un plat sans viande" incluant du poisson, des œufs ou encore des steaks végétaux, indique la lettre du maire. Les parents auront ainsi la possibilité de choisir la composition des repas quotidiens de leurs enfants sur l’ensemble de l’année scolaire. Il leur sera également possible de changer d’avis en cours d’année.

Un tiers des plats à base de viande sont jetés

"La ville de Toulouse sert environ 30 000 repas par jour (…) aux enfants dans les écoles publiques", a expliqué le maire avant de poursuivre : "Malheureusement, il apparaît qu’environ un tiers de ces enfants ne consomment pas la viande proposée pour diverses raisons".

Publicité
Aussi, Jean-Luc Moudenc a décidé de prendre les choses en mains. "Cette solution pragmatique convient au plus grand nombre et permet ainsi à chaque enfant, quels que soient sa confession ou ses goûts alimentaires, de bénéficier d’un repas complet et équilibré", s’est-il justifié. De plus, l’ancien député précise que cette décision, votée à l’unanimité par le Conseil de la laïcité mis en place par la mairie, a également pour vocation de lutter contre le gaspillage alimentaire.

L’élu d’opposition écologiste, Antoine Maurice, a par ailleurs salué sur Twitter cette initiative qu’EELV avait proposé dans son programme électoral :

Vidéo sur le même thème - Comment éviter le gaspillage alimentaire dans les cantines ?