Les repas de Noël deviennent souvent, hélas, le théâtre de disputes familiales. Ainsi, pour vous éviter de vous retrouver dans ces situations embarassantes, Planet.fr vous dresse la liste des sujets à éviter.

On le sait tous, le repas de Noël peut rapidement s'avérer être un cauchemar selon les thèmes qui seront abordés par les convives. Le(s) vin(s), la mauvaise foi, les divergences politiques et les rancoeurs personnelles sont autant d'ingrédients explosifs qui peuvent massacrer l'ambiance. Histoire de bien se préparer, Planet.fr a préparé un top 5 des sujets à éviter pour s'épargner les pensées toutes faites de tonton Robert, la gouaille de la cousine Sophie ou enfin l'argumentaire douteux de tati Martine.

1. Dieudonné

L’année 2014 commençait sur une sulfureuse polémique qui a mis quelques mois à désenfler. Le spectacle "Le Mur" du polémiste Dieudonné faisait l’objet d’une interdiction suite aux propos qui y étaient tenus concernant le journaliste Patrick Cohen. Et c’est LE sujet à éviter le soir du réveillon. Pourquoi ? Quand tonton Robert dénoncera une censure d’Etat, votre cousine Sophie lui répliquera que cautionner ce spectacle c’est cautionner la haine diffusée par ses propos. Le jurançon aidant, la discussion va s’emballer. Robert dira à Sophie qu’elle est une bobo politiquement correcte quand celle-ci, échaudée, aura beau jeu de l’insulter d’antisémite. Non, vraiment, évitez.

Lire aussi : Dieudonné : nouvelle polémique autour d'une vidéo montrant son fils

2. Eric Zemmour

C’était le feuilleton de la rentrée 2014 : le brûlot publié par Eric Zemmour captait l’attention médiatique. Ce livre regrettant une France des années 30 que l’auteur n’a malheureusement pas vécue était propulsé au top des ventes. Cette fois c’est tati Martine qui tentera d’expliquer qu’il faut bien reconnaître que l’immigration est venue nuire à une soi-disant France millénaire. Là, ce sera Mathieu, le frère de Sophie, qui lui répondra que dans cette France-là, elle n’aurait probablement pas eu le droit de parler sans autorisation à table.

Lire aussi : Déportation des musulmans de France : Eric Zemmour s’explique

Ambiancé par son deuxième verre de vin, ce dernier soulignera les approximations faites par ce dernier concernant Vichy et les Juifs, et que feu papy, cet ancien résistant, se retournerait dans sa tombe à entendre qu’on puisse évoquer la réhabilitation du régime de Pétain. La discussion aura alors de grandes chances de croiser le sujet 1. Non sans heurts.

3. La coupe du Monde

Et si on reparlait de la défaite de la France contre l’Allemagne en quarts de finale au Brésil ? Là aussi, tentez d’esquiver. Tonton Robert clamera que le foot, ce n’est plus que c’était et que les stars du football sont honteusement surpayées. "De toute façon, à la fin, c’est toujours les Allemands qui gagnent" dira Thierry, votre beau-frère. S’en suivront des poncifs déclinistes qui, au final, seront très éloignés de ce sport. Si Martine évoque le chant de "La Marseillaise", c’est fichu. Mathieu essaiera de dire que Platini non plus ne la chantait pas, ce sera trop tard. On aura bifurqué sur le sujet 2. Et on l’a vu, le sujet 1 n’est jamais bien loin.

4. L'affaire Nabilla

Si l’un des convives se met à évoquer le sort de la starlette, mettez-lui la dinde sous le nez pour qu’il se resserve avant que cela ne dégénère. Sinon, Sophie trouvera indigne qu’un journal de 20 heures puisse ouvrir une édition sur un tel fait divers quand tonton Robert expliquera que ce n’est ni plus ni moins que le déclin de notre société qui se joue sous nos yeux. Tata Martine dira peut-être que c’est bizarre quand-même, une femme qui bat un homme. Et vlan ! Nous revoilà sur le sujet 2 alors que nous nous apprêtions à déguster notre dinde, tranquilles. Et vous savez désormais ce qu’il découlera du sujet 2.

5. Le livre de Valérie Trierweiler

La une de Closer, le scooter, les millions d’euros issus du livre, l’image du chef de l’État… Cette discussion aux ramifications multiples rassemble tellement de micro-événements que cette discussion n’en finira plus. Les "sans-dents !" s’exclamera Robert quand Sophie trouvera dégueulasse qu’on puisse se faire deux millions d’euros sur les ruines d’un couple. Mais non. Tout n’aura pas été dit encore.

Lire aussi : En 2017, Valérie Trierweiler votera tout de même François Hollande

Publicité
Il reste la sécurité du Président que soulignera Thierry, les mensonges de François Hollande que pourrait tout à fait aborder tati Martine ou encore le déballage public d’une vie privée dont s’offusquera Mathieu. Vous pensiez que c’était fini ? Détrompez-vous, les convives pourraient rebondir sur l’intégrité morale du chef de l’Etat, les taupes de l’Elysée sans parler des blagues graveleuses dont la vulgarité se mesurera au nombre de coupes de champagne ingérées. Et au fait Julie Gayet, on en parle ? Stop !

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité