Au lendemain  des coups de feu qui ont été donnés à Libération et à La Défense, l’homme suspecté d’en être l’auteur demeure introuvable. Les autorités comptent notamment sur l’appel à témoins qui a été lancé pour retrouver sa trace.

©AFP

Où est-il ? Qui est-il et que veut-il ? La police travaille d’arrache-pied pour tenter de retrouver l’homme que l’on soupçonne fortement d’être l’auteur des événements qui ont marqué la journée de lundi à Paris. En fin de matinée, un homme est en effet entré dans les locaux de Libération et a tiré à bout portant sur un photographe assistant, le blessant au thorax. Quelques heures plus tard, le signalement d’un homme tirant des coups de feu à La Défense était donné. Puis, un automobiliste a appelé la police assurant avoir été pris en otage alors qu’il conduisait son véhicule. Son ravisseur lui aurait alors ordonné de le conduire sur les Champs Elysées. Là, il aurait disparu. Rapidement, un important dispositif de sécurité a été déployé sur ce secteur. Des hélicoptères survolant même la plus célèbre avenue du monde. Et alors que d’après les descriptions faites par les témoins des différentes attaques semblent renvoyer vers une seule et même personne, les policiers tentent depuis de retrouver cet homme.

Publicité
"Il représente un véritable danger", selon VallsSelon les témoignages et les images de vidéosurveillance, l’individu serait âgé de 35 à 45 ans. De type européen, il mesurerait entre 1,70m et 1,80m, aurait les cheveux grisonnant, une petite barbe et porterait des lunettes de vue. Il serait par ailleurs vêtu d’un manteau de couleur kaki, de baskets vertes et blanches et d’une casquette. D’après une source policière, l’homme aurait  confié à son otage qu’il venait de sortir de prison. "Tant que cet individu court, tant que nous ne connaissons pas ses motivations, il représente un véritable danger", a affirmé Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, devant les locaux Libération. Selon lui, "il faut aller très vite pour l'interpeller".

"La prochaine fois, je ne vous raterai pas"Vendredi dernier, un homme, visiblement le même que celui qui a commis les attaques de lundi, avait fait irruption dans le hall de BFM TV. Armé d’un fusil à pompe, il avait alors menacé un employé avant de prendre la fuite et de lâcher : "La prochaine fois, je ne vous raterai pas". Selon les témoins de cette scène, l'individu paraissait très "déterminé". Et alors qu'il a depuis passé le stade de l'intimidation et n'hésite plus à user de son arme, les autorités voient en lui un homme prêt à tuer. Toute personne susceptible de détenir des informations au sujet de cet homme est invitée à contacter ce numéro vert : 0800 00 27 08 ou à envoyer un email à : pppj-appelatemoins@interieur.gouv.fr .

Publicité