Dimanche soir, un homme d’une vingtaine d’années est monté à bord d’un TGV en gare de Nancy et a menacé d’égorger les passagers. 

Le TGV qui reliait Strasbourg à Roissy-Charles-de-Gaulle dimanche soir a dû faire un arrêt en gare Champagne-Ardenne de Bezannes pour que des policiers puissent récupérer un voyageur. Il avait menacé d’égorger les passagers.

Tout commence lorsque un contrôleur du train demande à l’homme qui était monté dans le TGV en gare de Nancy son billet de train. N'étant pas en possession du ticket, le jeune homme d’une vingtaine d’années menace verbalement le contrôleur. "Je vais tout faire exploser. La France entendra parler de moi. Je vais tous vous égorger", s’est-il exclamé.

"Un état mental préoccupant"

Cette affaire intervenant deux jours après l’attaque du Thalys au cours de laquelle plusieurs passagers furent bléssés, le personnel de bord prend la menace très au sérieux au vu de ses propos inquiétants. Il est immédiatement isolé par le contrôleur et quelques passagers sans qu’il oppose de résistance. 

A lire aussi - Tirs à bord d'un Thalys : trois blessés mais un drame évité

Publicité
A sa sortie du train, les policiers le place immédiatement en garde-à-vue au commissariat central de Reims. Il a été examiné par un médecin qui a décidé de l’interner "en raison d’un état mental préoccupant". Le parquet doit décider des suites judiciaires.

Le TGV a repris normalement sa route vers l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.

Vidéo sur le même thème - Fusillade dans le Thalys : le récit de l’attaque