Google a récemment lancé une nouvelle tâche afin de permettre aux utilisateurs de décider de l’avenir de leurs données numériques après leur mort. Plus de détails avec Planet.fr

Que devient-on après la mort ? Une question philosophique, théologique, existentielle et maintenant numérique ! Le moteur de recherche Google a en effet annoncé jeudi dernier l’apparition d’une nouvelle fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de décider du sort de leurs données sur le web en cas de décès. "Aujourd'hui, nous lançons une nouvelle fonction qui rend plus facile de dire à Google ce que vous voulez faire de vos actifs numériques si vous mourez ou ne pouvez plus utiliser votre compte", a indiqué le géant d’Internet. Cette nouvelle fonction illustre l'apparition d'un phénomène inédit. L'existence numérique a en effet pris énormément d'ampleur et des cadres sont donc devenus indispensables. Une matérialité bien réelle qu'il s'agit de maîtriser jusqu'au bout en somme.

Publicité
Deux solutions se présententAfin d’élaborer ce testament numérique, deux options se présentent à l’utilisateur : Il peut, s’il le souhaite, faire en sorte qu’aucune trace ne soit gardée de son passage. Ou alors, transmettre ses données à une personne de confiance. "Vous pouvez choisir d'avoir vos données détruites, après trois, six ou douze mois d'inactivité. Ou vous pouvez sélectionner des contacts de confiance pour recevoir les données", a expliqué Google. Choisir de rester actif sur la toile même après sa mort, une façon de continuer à exister malgré les lois de la nature.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité