Pour avoir employé illégalement une travailleuse sans papiers, Carinne Teyssandier et son mari ont été condamnés à six mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende chacun.

La journaliste Carinne Teyssandier est la chroniqueuse culinaire de Télématin, l'émission matinale de France 2. En janvier 2015, elle et son mari, Jeremy Augereau, ont embauché Joanne Dimba, 38 ans, dite "Jojo". Le problème, c'est que "Jojo", qui venait de l'île Maurice, n'avait qu'un VISA touristique en arrivant en France. Elle n'avait donc pas le droit d'y travailler, et le couple a pris soin de ne pas la déclarer.

Lundi, le tribunal de Créteil a donc condamné Carinne Teyssandier et son mari pour "emploi d’étranger sans titre de travail", "travail dissimulé par dissimulation de salarié" et "aide au séjour irrégulier d’un étranger en France". Le verdict ? Six mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende pour les deux accusés, comme l'explique Le Figaro.

À lire aussi – La face cachée de William Leymergie

Elle accuse la journaliste d'"esclavagisme moderne"

Joanne Dimba devait s'occuper de l'enfant du couple et faire leur ménage ainsi que leurs courses, sur une base de 80 heures par mois payées 1 300 euros. Elle a décidé de les attaquer, arguant qu'elle travaillait 13 heures chaque jour pour un salaire de 700 euros. Elle avait signé son contrat "sans le lire", rapporte Le Figaro. L'employée a également porté l'affaire aux Prud'Hommes, et réclame 40 000 euros de dédommagement. Le procès se déroulera le 26 septembre.

Publicité
De son côté, Carinne Teyssandier, bien qu'elle ait plaidé coupable au procès de lundi, a affirmé qu'elle avait traité Joanne Dimba "comme un membre de la famille". Elle a affirmé n'avoir "jamais eu l’intention de lui nuire, de l’exploiter". Son avocat a ajouté que le couple lui offrait des "cadeaux". Ce n'était pas de l'avis de l'avocate de "Jojo", qui les a accusés "d’esclavagisme moderne".

Vidéo sur le même thème – Fou rire en direct dans Télématin !

Publicité