Le directeur de cabinet du président UMP de la communauté de communes du pays de Gex (Ain) a récemment été surpris en train de taguer une inscription contre François Hollande sur le bord d'une route.

©AFP

"Hollande, Bonnets rouges en colère". Voici ce qu’était en train d’inscrire sur la voie publique le directeur de cabinet d’Etienne Blanc, le président UMP de la communauté de communes du Pays de Gex (Ain) lorsqu’il a été arrêté par les gendarmes de Bellegarde-sur-Valserine. Selon une source proche de l’enquête, les faits se seraient déroulés dans la nuit du 16 au 17 novembre dernier et l'homme aurait été aperçu par une patrouille du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie.

Publicité
Les tagueurs ont d’abord pris la fuite avant de revenir vers les gendarmesLes militaires auraient en effet été interpellés par la présence d’une voiture garée sur la bande d’arrêt d’urgence d’une 2x2 voies de la région. En s’approchant, ils auraient découvert deux hommes en train de taguer "Hollande, Bonnets rouges en colère" sur le muret de sécurité qui longeait la voie. Et si les tagueurs ont dans un premier temps pris la fuite, ils se sont ravisés et ont finalement donné leur identité après avoir vu les gendarmes fouiller leur véhicule. Arrêtés, les deux hommes ont pu être entendus et c'est là que l'un deux a révélé être le directeur de cabinet d’Etienne Blanc. Toujours selon la même source, "des rapprochements sont en cours afin de déterminer s'il s'agit d'un acte isolé ou si les personnes mises en cause ont commis des faits similaires sur des radars automatiques de la région".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité