Une société spécialisée dans la découpe de viande serait dans le collimateur de la justice. Le Parisien révèle en effet que le groupe Castel Viandes fait l’objet d’une enquête : l’entreprise est soupçonnée d’avoir vendue de la viande avariée, notamment aux restaurants Flunch.

La fillière bovine pourrait bientôt être éclaboussée par un nouveau scandale. Selon les informations du Parisien, Castel Viandes, une société installée à Châteaubriand en Loire-Atlantique, est visée par une enquête préliminaire pour « « tromperie sur la qualité et falsification de documents ». Elle est notamment soupçonnée d’avoir vendu de la viande avariée à la chaine de restaurants Flunch rapporte le quotidien.

C’est l’ancien directeur qualité de Castel Viandes qui serait à l’origine de cette enquête. Le 1er décembre 2008, il découvre que, quelques jours plus tôt, certains employés ont été affectés à ce qu’on appelle la « remballe » afin de pouvoir revendre un stock de steaks avariés. La viande aurait ensuite été envoyée chez Auchan et chez Flunch, pour finalement être conservés dans un congélateur après que ces derniers l’aient retournée, notamment après que des clients de la chaine de restaurants ont été victimes d’intoxication. « J’avais ordonné à l’époque que cette viande soit détruite. Mais j’ai découvert que, dans mon dos, on avait tenté de la commercialiser ! » confie l’ancien directeur qualité au Parisien. Il a été licencié après avoir contesté les pratiques de la société. 

Publicité
Quel risque pour le consommateur ? « Pendant des années, j’ai eu peur des représailles, je n’ai pas osé porter plainte » explique-t-il encore. Fin 2012, il décide de saisir les services vétérinaires, qui ont effectué une perquisition chez Castel Viandes le 12 février dernier, et saisi de nombreux documents devant maintenant être examinés. Pour la directrice générale du groupe, il s’agit d’une « dénonciation calomnieuse d’un employé licencié ». « Nous avons porté plainte contre lui. Tout est faux et nous sommes certains que la justice le reconnaîtra » a déclaré Véronique Viol-Lévesques au Parisien. Mais bien au-delà du problème de tromperie, se pose évidemment la question de la consommation de viande avariée. « La viande avariée ou altérée n’est pas forcément toxique, mais des bactéries peuvent se développer, provoquant le plus souvent des allergies ou des vomissements » explique un médecin de l’école vétérinaire de Maisons-Alfort. En attendant les résultats de l’enquête, voilà qui devrait, après le scandale de la viande de cheval, ajouter à la psychose ambiante à propos de ce qui atterrit dans nos assiettes. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité