Selon un nouveau sondage, les Français seraient désormais favorables à l’accueil des réfugiés à 53 %, soit 9 points de plus que le précédent sondage. 

Une semaine et 9 points d’écart. C’est en quelque sorte la conclusion des deux sondages qui se sont succédé en ce début de mois sur la question de l’accueil des migrants.

Ainsi, le 3 septembre dernier, un sondage indiquait que 56 % des Français interrogés étaient opposés à accueillir des réfugiés en France (en juillet, un sondage IFOP pour Le Figaro donnait même le nombre de 64 % de Français opposés).

Mais selon un sondage Elabe pour BFMtv publié mercredi, l’opinion aurait fait machine arrière. Les Français interrogés sont désormais 53 % (contre 44 % auparavant) à être pour l’accueil de ces migrants venus principalement de Syrie et d’Irak, soit 9 points de plus.

A lire aussiCrise des migrants : nouvelle polémique à Béziers autour d’un photomontage

La photo d’Aylan Kurdi comme un électrochoc

C’est qu’entre ces deux sondages, un évènement tragique (et médiatique) s’est produit : la diffusion massive de la photo d’Aylan Kurdi, un petit garçon kurde de trois ans retrouvé mort, la face contre le sable d’une plage turque.

La photo a provoqué "un brusque renversement du rapport de force en France sur la question de l’accueil des migrants et des réfugiés.", comme l’explique les conclusions du sondage. Cette progression de 9 points en l’espace d’une semaine, "rarement observée sur une aussi courte période dans les enquêtes d’opinion, témoigne de l’émotion suscitée par la photo d’Aylan Kurdi et de son impact sur le débat public en France.", précise le sondage.

Publicité
La médiatisation quotidienne des réfugiés et de leur sort désastreux, ballotés de pays en pays, a aussi pu jouer un rôle dans ce basculement tout comme l’annonce faite par François Hollande de n’accueillir "que" 24 000 réfugiés, très loin des 800 000 auxquels l’Allemagne s’attend sur son territoire.

Vidéo sur le même thème : Comment distinguer les migrants économiques des réfugiés ?