En janvier 2016, un homme avait lancé son chien par la fenêtre de son appartement car il lui rappelait trop son ex petite amie. Jugé mercredi dernier, il a été condamné à trois mois de prison avec sursis.

A Fougères, en Bretagne, un jeune homme de 30 ans a été condamné mercredi dernier à trois mois de prison avec sursis. Il a tué son chien, un berger malinois de huit mois, en le jetant par la fenêtre située au troisième étage de son immeuble, en janvier 2016. Une situation qui faisait suite à une rupture avec sa petite amie.

Il venait d'apprendre que la jeune femme avait refait sa vie, et n’a pas supporté de continuer à voir l’animal. "C’est mon ex qui m’a vendu le chien. À chaque fois que je le voyais, cela me faisait penser à elle. Je regrette. Mon chien me manque. Il était comme mon enfant" a-t-il confié à Ouest France.

Trois mois de prison avec sursis et l’interdiction de détenir un animal pendant cinq ans

Ce même jour, l’homme avait tenté de mettre fin à ses jours en se brisant une cruche sur le crâne. Sa mère était d'ailleurs venu lui rendre visite afin de le dissuader de mettre fin à ses jours. C’est alors qu’il avait pris l'initiative de lancer son chien par la fenêtre. "J’allais sauter par-dessus le balcon mais on ne se tue pas devant la personne qui nous a mis au monde. C’est pour cela que j’ai jeté mon chien", a expliqué le trentenaire devant le tribunal correctionnel de Rennes.

Publicité
La procureur de la République a requis trois mois de prison avec sursis pour le jeune homme ainsi qu’une interdiction de détenir un animal pendant cinq ans. Il a également été hospitalisé pour dépression et a subi une expertise psychiatrique concluant en une altération du discernement.

En vidéo sur le même thème : "L'arrivée d'un toutou à l'Elysée"

mots-clés : Amour
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité