En écho à la mode de la Neknomination, qui consiste à lancer des défis liés à l'alcool, un Bordelais a inventé la Smart nomination. Au lieu de boire des boissons alcoolisées, ce dernier défie ses amis de faire une bonne action.

Depuis plusieurs semaines, un phénomène importé d'Australie fait le tour du monde grâce à Internet : la Neknomination. Baptisé ainsi en raison de "neck your drink", soit "boire son verre cul sec" en anglais, ce jeu consiste à boire une boisson alcoolisée puis à nommer trois personnes afin qu'elle le fasse à leur tour, tout cela sous l'objecitf d'une caméra. Ainsi de suite, les participants ont 24 heures pour poster leur vidéo sur le Web. En guise de réponse à cette mode, un Bordelais a récemment inventé la Smart nomination (voir vidéo ci-dessous).

Julien Voinson, photographe à Bordeaux, a dans un premier temps refusé de répondre favorablement à sa désignation de la part d'une de ses connaissances. Puis il a décidé de "faire une vidéo intelligente et utile, quitte à déplaire", a-t-il confié au journal Le Parisien. Postée sur Youtube et vue plus de 700 000 fois, cette vidéo montre le Bordelais qui offre dix hamburgers et deux bouteilles d'eau à un groupe de sans-abris dans la rue, avant d'inviter trois copains à le faire.

Cinq décès au Royaume-Uni

Publicité
Si Julien Voinson a pris l'initiative de dénoncer la Neknomition, c'est à cause des dégâts engendrés par cette pratique. Ce jeu d'alcool serait en effet à l'origine de la mort de plusieurs personnes, a affirmé Le Dauphiné Libéré. Au Royaume-Uni, ce jeu aurait conduit à cinq décès. Un quotidien britannique, le Mirror, a rapporté dimanche l'histoire de Bradley Eames, retrouvé mort à son domicile le lundi 10 février. Agé de 20 ans, il est décédé quatre jours après avoir bu deux pintes de gin mélangé avec du thé en raison d'une nomination de la part d'un de ses amis.

Vidéo : Julien Voinson réalise la première Smart Nomination

Publicité