Un bijoutier de Sézanne, dans la Marne, a été placé en garde à vue après avoir tiré quatre balles sur le braqueur qui tentait de s’en prendre à sa boutique. L’individu est décédé, et se pose désormais la question de la légitime défense.

© AFP

C’est une histoire qui rappelle le braquage de Nice en septembre dernier. Un bijoutier de Sézanne dans la Marne a tiré à quatre reprises sur le braqueur qui venait s’en prendre à sa boutique. Vers 16h30 ce jeudi, un homme entre dans la bijouterie située en centre ville, une arme à la main. Le bijoutier, qui se trouvait dans son atelier au premier étage, serait alors descendu et aurait tiré quatre balles en direction du malfaiteur. Touché, l’homme s’est effondré et est décédé une heure plus tard.

Le bijoutier placé en garde à vueSelon le procureur de la République, Christian Rocquigny, le médecin légiste a relevé sur la victime «quatre entrées et sorties de balles 9 mm, correspondant à l'arme du bijoutier, trois sur l'avant et une sur le côté».  Une autopsie doit être pratiquée ce vendredi. Le bijoutier a lui été placé en garde à vue hier soir. Il a été entendu par la police, ainsi que sa femme, en qualité de témoin, qui se trouvait dans la boutique au moment des faits.

Publicité
Victime d'un premier braquage il y a quelques moisDéjà victime d’un braquage il y a quelques mois, le bijoutier avait refait sa boutique et l’avait équipé de caméras de vidéosurveillance et d’un sas de sécurité a indiqué au Parisien, le poissonnier de Sézanne. « Ils s’étaient mis à la page » a-t-il indiqué, ajoutant que depuis la première agression « sa femme était traumatisée, vraiment heurtée. Elle avait beaucoup de mal à s'en remettre ». Le bijoutier, qui fréquentait un stand de tir, possédait un permis de port d’arme. L’enquête devra elle trancher sur la question de la légitime défense.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité