Le nageur français, Amaury Leveaux, publie mercredi un livre confession dans lequel il fait plusieures révélations sulfureuses, notamment sur ses anciens camarades.

"Les amateurs de natation et les supporters de l’équipe de France seraient étonnés de découvrir tout ce qui se passe en coulisse, avant ou après une compétition" : la phrase est d'Amaury Leveaux, le nageur français quadruple médaillé olympique en 2008 et 2012, qui publie ce mercredi une autobiographie "choc", dans laquelle il revient sur son parcours et sur l’envers du décor de la natation.

Des attaques et des révélations

Amaury Leveaux affirme dans son livre confession, dont le Journal du Dimanche publie quelques extraits, que de la cocaïne circule au sein de l’équipe de France : "Certains d’entre nous ne crachent pas sur un petit rail de temps en temps. Pour d’autre, ce n’est plus un rail, c’est carrément une autoroute couverte de poudre blanche sur laquelle ils glissent à vitesse grand C, comme cocaïne". Il affirme que cette drogue, qu’il a lui-même essayée à quelques reprises, était consommée dans "un cadre festif" et comme un "produit dopant".

A lire aussi - Le champion de natation William Meynard est arreté au Brésil avec du cannabis

L’ex-nageur, qui a pris sa retraite en 2013, s’attaque aussi à ses anciens camarades. Notamment, les membres du Cercle des nageurs de Marseille, Fabien Gilot, Frédérick Bousquet, Florent Manaudou ou encore Camille Lacourt, qui font "les beaux avec un melon gros comme ça". La fédération française en prend également pour son grade ; les dirigeants sont des "dinosaures qui veulent profiter du système, écumer les bons restos, siffler les grands vins".

Publicité
La seule personne qui semble être épargnée par la plume incisive du jeune homme, c'est Laure Manaudou, à qui il consacre un chapitre entier. Il y explique son amour platonique pour la nageuse, qui occupe "une place à part dans (son) cœur".

Vidéo sur le même thème : Amaury Leveaux balance