Deux petites filles d’une école primaire de Sevran (Seine-Saint-Denis) se sont piquées mardi avec une seringue usagée trouvée par "un enfant" dans la cour de récréation.

Une seringue usagée trainait dans la cour de l’école et personne ne l’avait remarquée, a l’exception d’un élève. Aux environs de midi, mardi, le personnel enseignant de l’école primaire Emile Zola de Sevran (Seine-Saint-Denis) a envoyé les enfants déjeuner à la cantine. C’est sur le chemin qu’un enfant a trouvé le dangereux objet. "Des CP ont attrapé la seringue. Des grands les ont vus courir. Ils leur ont dit de la lâcher par terre", a expliqué un membre de l’encadrement. La seringue est passée entre les mains de neuf écoliers. Deux petites filles de CP ont notamment été piquées en manipulant l’objet. Une source proche du dossier a par ailleurs indiqué qu’il restait du produit liquide dans la seringue.

Les fillettes ont rapidement été transportées à l’hôpital pour effectuer des examens. L'inspection académique a assuré que des tests allaient être rapidement pratiqués afin de déterminer le contenu exact du liquide.Cinq autres seringues trouvéesCinq autres seringues auraient par ailleurs été trouvées à proximité de l’établissement. Un membre du personnel a également indiquée à Sud Ouest que ce n’est pas la première fois que des seringues usagées se trouvent à portée de main des élèves. "C'est la troisième fois qu'on retrouve des seringues dans l'école. La première fois, c'était en septembre par des grands. La deuxième fois, une enseignante avait retrouvé un kit sur sa voiture", a-t-il en effet raconté.

Publicité
Et alors que le personnel enseignant et les parents d'élèves accusent des toxicomanes de consommer de la drogue à proximité de l'école, la municipalité a annoncé que des brises-vue allaient être installées au niveau de l’enceinte de l’établissement pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité