Avec les fortes chaleurs, les insectes prolifèrent depuis plusieurs semaines. Le moustique-tigre a d'ailleurs été recensé dans de nombreux départements du sud de la France.

Qui dit été, dit moustiques ! Cette année encore, ces insectes seront présents dans l'Hexagone et particulièrement dans le sud. En France, 67 espèces différentes ont été enregistrées à ce jour mais aucune nouvelle famille de moustiques n'a été recensée ces derniers temps.

Le moustique-tigre : invasif et résistant

Parmi toutes ces espèces, l'une d'entre elles inquiète beaucoup : le moustique-tigre de la famille des Aedes. Cet insecte peut en effet être transmetteur du chikungunya, du virus de la dengue et du virus Zika. Particulièrement invasive, cette espèce vit dans plus de 100 pays. "Les moustiques-tigres peuvent vivre en zone urbaine comme en campagne et se reproduisent très facilement", nous dit Stéphane Robert, président du site Vigilance moustiques, site d'information sur la présence de moustiques en France.

Ces moustiques peuvent survivre dans des conditions extrêmement difficiles. La femelle n'a besoin que de très peu d'eau pour se reproduire. "Ils s'adaptent très bien, particulièrement dans le milieu urbain. Ils ont accès à la nourriture et peuvent trouver de l'eau stagnante dans les jardins, les caves, etc.", explique le spécialiste.

A lire aussi : Les 2 types de produits anti moustiques toxiques à éviter

Quels sont les départements concernés ?

Ce moustique très dangereux a été recensé dans de nombreux départements. "Le sud-ouest est la deuxième grande zone où le moustique tigre est présent, la première étant le sud-est. Dans ces régions, l'insecticide est inefficace car les moustiques ont pondu en très grande quantité", affirme-t-il.

Parmi les départements où le moustique-tigre est implanté et actif (rouge), vous trouverez la Vendée, la Gironde, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques, la Dordogne, le Gers, le Lot, le Tarn-et-Garonne, la Haute-Garonne, l'Aveyron, le Tarn, l'Hérault, l'Aude, les Pyrénées-Orientales, le Gard, les Bouches-du-Rhône, l'Ardèche, le Var, les Alpes-Maritimes, les Alpes-de-Haute-Provence, le Vaucluse, la Drôme, l'Isère, la Savoie, l'Ain, le Rhône, la Saône-et-Loire, le Haut-Rhin, le Bas-Rhin, la Haute-Corse et la Corse du Sud.

Les départements en orange sont ceux dans lesquelles le moustique-tigre a été detecté ces cinq dernières années. Une partie des départements de la région Auvergne et de la région Centre sont concernés. Même si certains départements sont épargnés par le moustique-tigre, cela ne veut pas dire que d'autres espèces de moustiques ne sont pas présentes.

Une fois implanté dans une région, le moustique-tigre est impossible à éradiquer

"Afin d'éviter que les moustiques se multiplient, on incite les gens à nous envoyer une photo lorsqu'ils en repèrent un. Mais il faut qu'ils soient en mesure de le reconnaître", précise Stéphane RObert. Une fois le moustique-tigre implanté dans une région, il est impossible de l'éradiquer. "On met simplement en place des dispositifs de protection pour éviter sa propagation", ajoute-t-il.

Publicité
"Pour ne pas se retrouver avec un nid de moustiques-tigres chez soi, il faut éviter d'avoir des eaux stagnantes (vases, soucoupes...) qui favorisent leur prolifération. Il est aussi possible de mettre des lotions sur la peau", indique Stéphane Robert. Si la citronnelle est souvent conseillée, elle n'est néanmoins pas reconnue comme répulsif efficace par l'OMS (Organisation mondale de la santé). "Les vêtements amples et claires qui couvrent sont à privilégier. Pour les bébés et les jeunes enfants, il faut utiliser des moustiquaires", conlut-il.

En vidéo sur le même thème - Var : la lutte contre le moustique tigre a commencé