Le projet de loi sur le mariage homosexuel va être examiné aujourd'hui 5 avril par le Sénat. Malgré tout, les opposants au projet de loi en désarment pas et veulent se faire entendre.

 

C'est la dernière étape avant que le texte sur le mariage homosexuel ne fasse force de loi. Après le passage devant l'Assemblée nationale, c'est au tour du Sénat d'examiner le projet de loi sur le mariage pour tous. Christiane Taubira est venue ce jeudi défendre son texte devant les sénateurs. Cette seconde lecture devrait être beaucoup moins houleuse que les passes d'armes remarquées, qui ont accompagné l’examen du texte en mars dernier à l’Assemblée. Si le calme pourrait être le maitre mot de débats à l'intérieur de l’hémicycle, il n'en sera pas de même au dehors.

Plus mobilisés que jamaisLes opposants à la loi restent en effet plus mobilisés que jamais. "On veut que nos sifflets soient entendus jusqu'au Sénat et par le président de la République. On en a marre de ne pas nous faire entendre, c'est un sujet trop grave pour être traité comme ça" a ainsi affirmé Maïlys Le Pannerer, une juriste de 26 ans, à l'AFP. Plusieurs milliers de manifestants sont ainsi descendus dans la rue, jeudi  4 avril au soir, bravant les intempéries pour montrer leur détermination à empêcher l'adoption du texte.

Publicité
"Un acte d'égalité"Un peu plus tôt, c'est Chantal Jouanno, une des rares députés à droite à être favorables au mariage pour tous, qui s'était fait réveiller bruyamment par des opposants. Malgré tout, la résolution de la garde des Sceaux, Christiane Taubira, reste intacte  sur le sujet : "le mariage est un acte de liberté, liberté de se choisir, vivre ensemble, de divorcer, de ne pas se marier. Nous en faisons un acte d'égalité". 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité