Selon les syndicats, les instituteurs de ce secteur qui n'ont pas encore touché leur premier salaire seraient plus de 300.

C’est une rentrée placée sous le signe de la diète pour certains professeurs du "93". En effet, depuis la rentrée des classes, des dizaines d’instituteurs ou de contractuels de Seine-Saint Denis n'ont toujours pas perçu leur premier salaire, ont annoncé jeudi 16 octobre les syndicats.

Face à cette urgence, la direction académique a tenu une réunion d’urgence afin de trouver des solutions face à ce problème notamment en tentant de verser au plus vite des avances sur les salaires de septembre…

300 instituteurs concernés

Tout le monde n’est pas d’accord sur le nombre de personnes concernées par cette erreur administrative. Du côté des syndicats, on avance le chiffre de 300 instituteurs alors que le rectorat de Créteil n’a pour l’instant livré les chiffres précis. En cause, des problèmes dans les dossiers d’embauche envoyés par ces enseignants (renseignements incomplets, retards, etc.). Or, "même ceux qui ont fait leur dossier dans les temps n'ont pas été payés" a consaté Arnaud Montfort, du syndicat Sud Education qui pointe la responsabilité de l’académie qui fait traiter quelques 1500 dossiers par 5 personnes seulement.

Publicité
La question des contractuels est particulièrement sensible dans ce département. En effet, faute d’effectif, le rectorat recrute de jeunes diplômés qui ne sont pas issus du cursus de formation des instituteurs pour pallier le manque de personnel.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :