Deux garçons de 10 et 12 ans étaient contraints de dormir dans une cave. Privés de nourriture et de lumière, ils vivaient au milieu de leurs excréments depuis trois ans. C’est l’aîné qui a alerté la police.

Alertés mercredi dernier, les policiers ont découvert la situation de détresse dans laquelle vivaient deux garçons de 10 et 12 ans à Pavillon-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. C’est l’aîné qui s’est rendu mercredi soir au commissariat pour dénoncer les mauvais traitements endurés par son petit frère. Il a raconté aux policiers que ce dernier subissait des violences physiques. Lorsque les forces de l’ordre sont arrivées au domicile de la famille, ils ont découvert l’impensable : les deux garçons étaient contraints de dormir dans la cave, une pièce sans lumière ni fenêtre, où était posé sur le sol un fin matelas, « très sale » et « dans un état de délabrement avancé ». « Ils dormaient à même le sol, sur des matelas sans couverture, au milieu de leurs détritus » a indiqué une source judiciaire.

Obligés de dormir au milieu de leurs déjectionsSans sanitaires, les enfants étaient contraints de faire leurs besoins à même le sol et devaient vivre au milieu de leurs déjections et autres détritus qui jonchaient la pièce. Les deux garçons ont également indiqué aux policiers qu’ils ne mangeaient pas toujours à leur faim. Les parents « mettaient les enfants dans la cave et les enfermaient à clé à partir d'une certaine heure, sans électricité », et se montraient visiblement violents : « sur les bras, ils avaient des ecchymoses, des griffures... C'était assez important » a également précisé la source judiciaire. Des traitements justifiés par le fait que ses « garçons sont insupportables et qu'ils cassent tout » a de son côté indiqué le père, un plombier de 39 ans.

Publicité
Plusieurs signalements de la part de l'écoleCes maltraitances duraient apparemment depuis trois ans, après le départ de leur mère, « une toxicomane qui a disparu dans la nature », et l’arrivée de leur belle-mère, dont le fils de 7 ans avait lui une chambre à l’étage de la maison et « était même gâté ». Si les deux garçons étaient scolarisés, la source proche du dossier indique que « la famille était suivie » et que leur école avait alerté les services sociaux à plusieurs reprises.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publiez votre commentaire

33 commentaires

@ Marioutchka qui a écrit

Portrait de giellesse

- Pouvons-nous parier un centime d'euro sur l'existence du Paradis ? - Non ! - Péchons !

@ Marioutchka

 

qui a écrit :"la nouvelle "norme" (si je puis dire) est désormais deux mamans ou deux papas ?!..."

 

Oui, ou bien un papa et une chèvre : on appellera le garçon Albeeeeert, et la fille Isabeeeelle...

Votez pour ce commentaire: 

giellesse a dit : @

Portrait de Marioutchka

giellesse a dit :

@ Marioutchka

 

qui a écrit :"la nouvelle "norme" (si je puis dire) est désormais deux mamans ou deux papas ?!..."

 

Oui, ou bien un papa et une chèvre : on appellera le garçon Albeeeeert, et la fille Isabeeeelle...

 

Merci pour votre moquerie... je suppose que je dois vous mettre dans le même tiroir que mes autres détracteurs... que vous connaissez.... 

 

Bonne soirée tout de même... 

 

Votez pour ce commentaire: 

demandez à ses enfants

Portrait de lounna

::::::::::::::::::

 

demandez à ses enfants maltraités s'ils n'auraient pas preferés deux mamans dignes de ce nom ou deux papas que leur vrai père et cette odieuse "belle mère"

Votez pour ce commentaire: 

lounna a dit :demandez à ses

Portrait de ..Chris

lounna a dit :

demandez à ses enfants maltraités s'ils n'auraient pas preferés deux mamans dignes de ce nom ou deux papas que leur vrai père et cette odieuse "belle mère"

Ce n'est pas cohérent ce que vous dites ! Que le papa soit marié avec un autre homme ou à une femme .... son comportement bestial ne change pas.

 

Je ne trouve pas que pour ces pauvres enfants martyrs il y ait une notion de "préférence" à avoir.

 

Comment expliquez-vous que la marâtre et le beau-père, aient pu avoir une autre attidude avec l'enfant de la femme, privilégié à l'étage dans sa chambre ? 

 

Votez pour ce commentaire: 

Je vois que beaucoup de monde

Portrait de patrickR2

 patrickR2

 Je vois que beaucoup de monde en ont après les services sociaux. Bien que n'en faisant pas du tout parti et voyant qu'il y a beaucoup de redresseurs de tors sur le forum, j'invite donc tous ces intellectuels, tous ces grands responsables du claviers et de la souris à, pour une fois dans leur vie, prendre leur responsabilité et essayer déjà de passer le concours puis si pas trop CON à réussir la formation puis bien sûr nous faire constater comme eux sont éfficaces pouvant braver sans problème le juge aux affaires familiales qui si il ne va pas selon leur logique imparable donneront ordre aux services de police de leur propre autorité Ô combien reconnue par tous d'intervenir selon leur loi à eux... Bande de clowns...

Votez pour ce commentaire: 

Les services sociaux, comme

Portrait de akervil

K

Les services sociaux, comme d'habitude, n'ont aucun bon sens, il vont enlever l'enfant à une mère pauvre  mais qui l'aime et laisser faire des monstres 

Votez pour ce commentaire: 

bravo encore une fois les

Portrait de PEPENSE

 bravo encore une fois les services sociaux !!! ils sont avertis par l'école et personne ne bougent mais ils enlèvent un BB à une jeune maman sous prétexte de malnutrition sans se demander si la maman n'est pas en grande précarité et n'a pas les moyens d'acheter à manger !! c'est du n'importe quoi !! une honte de voir ça en France (et ailleurs) aujourd'hui !!!

Votez pour ce commentaire: 

Ah ! pauvres gosses. Comment

Portrait de rayondesoleil

Ah ! pauvres gosses. Comment les services sociaux qui les suivaient  n' ont rien vu ? j' ai du mal à le croire. Et les traces de coups. L' école a Fait plusieurs signalements et les enfants n' ont même pas été interrogés ? Cette défaillance des services sociaux est inexcusable.Ah ! Pauvre France.! Combien Faudra t'il encore malheureuseument de cas pour que les services concernés interviennent rapidement ? Ces enfants auront du mal à s' en remettre. Espérons que cette Fois, ils seront suivis par une psychologue qui saura les écouter, et trouver une Famille d' accueil aimante. Je leur souhaite de tout coeur. Et Bravo ! à ce petit Garçon qui a eu le courage de dénoncer ses parents maltraitants

Votez pour ce commentaire: 

Je pense que les services

Portrait de Etoile 2012

Je pense que les services sociaux qui ont été contacté devraient subir aussi des conséquence, c'est trop facile de dire quils sont débordés, ils vont faire des enquête pour enlever aux familles d'acceuils de jeunes enfants trop choyés par ces familles, motif il ne faut pas qu'ils s'attachent, mais laissent pourrir avec menace de mort ou de santé des enfants dans des conditions inaceptables. Madame Taubira  la justice doit faire son vrais boulot, il en va de la dignité de l'enfant, j'espère que le petit de 7 ans sera enlevé à cette mère elle n'est pas digne en tant que femme bonne ou mauvaise  vis a vis de cet enfant de 7 ans de l'élever et la prison ferme en non avec surcis pour la souffrance que ces enfants ont subi

 

Votez pour ce commentaire: 

comme quoi les services

Portrait de lounna

::::::::::::::::::

comme quoi les services sociaux font bien leur boulot 2 ans de cette vie ils sont aveugles cela devait se voir, et les voisins comment un père peut-il supporter que sa "copine" traite ses enfants de telle façon c'est ignoble et plus courant que l'on ne veut pas le dire ou l'inverse dans ce cas en cas de separation autant restée seule et proteger ses enfants et là on voudrait pretendre des couples homo feraient pire quel tapage pour cette loi qui existe ailleurs même en Espagne pays plutot tres catho je ne vois pas l'interet de ses manif de violence  il serait tant que les services sociaux s'occupent vraiment des cas qui justifient leur boulot bien souvent ils savent faire des remarques desobligeantes à des gens qui ne demandent rien du tout les a.s surtout tjrs pretes à faire la morale

Votez pour ce commentaire: 

Pages

Publicité