Une cinquantaine de départements ont été placés en restrictions d’eau à cause de la canicule et de l’absence de pluie de ces dernières semaines. Plus de détails sur cette mesure.

Le ministère de l’Ecologie a annoncé mardi que 52 départements sont concernés par des restrictions d’eau liée à la sécheresse qui frappe le pays depuis ces dernières semaines et ce, pour une durée encore indéterminée. L’ensemble des départements concernés est mentionné dans une liste consultable sur le site du ministère. Mais alors que la canicule a principalement touché le centre, le sud-ouest et l’est de l’Hexagone, la quasi-totalité de la Bourgogne, de l’Auvergne et de la région Rhône-Alpes sont visées, ainsi que tous les départements du Poitou-Charentes et de l’Aquitaine.

A lire aussi - Météo : pic de chaleur attendu ce mercredi

Plusieurs bassins versants d’Ardèche en situation de "crise" Particulièrement touché, le département de l’Ardèche voit plusieurs de ses bassins versants placés en situation de "crise" par la préfecture. Les habitants y sont interdits de prélèvements non prioritaires y compris les prélèvements à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d'assurer l'exercice des usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité). En Aquitaine, plusieurs bassins versants ont également été placés en situation de "crise" mais les restrictions d’eau y sont cependant moins sévères qu’en Ardèche.

Publicité
Le risque d’incendie est accru Et alors que la sécheresse aggrave les risques d’incendie, 300 hectares de végétation sont déjà partis en fumée dans l’Ain jeudi dernier. De nombreux départs de feu (herbes, pinèdes, etc.) ont par ailleurs été signalés ces dernières semaines en Aquitaine. Le département des Landes, très boisé, est même désormais classé au niveau 2 (sur 3) concernant les risques d'incendie de forêt.

 Vidéo sur le même thème : un incendie ravage 300 hectares dans l'Ain