Christian Flaesch, le Directeur de la police judiciaire de Paris, a appelé au mois de novembre dernier, son ancien ministre sous tutelle Brice Hortefeux pour lui informé de sa convocation devant un juge. Leurs conversations ont été enregistrées et transmises à un juge d’instruction selon le journal Le Monde.

© AFP

Le quotidien Le Monde a révélé, ce lundi, une nouvelle affaire pour le patron de la Police judiciaire parisienne. Christian Flaesch a appelé en novembre dernier Brice Hortefeux pour le prévenir de sa convocation devant un juge. Or l’ancien ministre est placé sur écoute. Les conversation ont donc été enregistrées et transmises à un juge d’instruction.

Christian Flaesch, nommé à la tête de la PJ parisienne en 2007, a prévenu Brice Hortefeux qu’il allait être convoqué en tant que témoin dans l’une des deux enquêtes en cours sur le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Il est alors convoqué par le juge René Cros et non par des policiers pour une mise en garde.

Mais l’ancien ministre, Brice Hortefeux, est placé sur écoute sur l’une de ces affaires. Trois conversations ont, selon Le Monde, été enregistrées. Alors qu’aucune faute pénale n’a été décelée quant à ces écoutes téléphoniques, la proximité entre les deux hommes pose problème.

L'un des policiers les plus puissants de France

Christian Flaesch est un "grand flic". Il est à la tête d’un poste extrêmement important. En effet, c’est l’un des policiers les plus puissants de France. Il a notamment dirigé la chasse à l’homme qui a eu lieu à la fin du mois de novembre, à Paris, pour retrouver Abdelhakim Dekhar, le tireur de Libération.

Publicité
Christian Flaesch pourrait être nommé à la tête de la Direction Centrale de la police Judiciaire (DCPJ) d’ici la fin du mois. L’actuel directeur, Christian Lothion, quittera ses fonctions pour un départ en retraire. Des changements internes au sein de la police judiciaire parisienne sont à prévoir.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité