L’ancien président de la République a signé une tribune avec plusieurs intellectuels de droite pour la sauvegarde des églises après les propos controversés de  Dalil Boubakeur.

Le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, a signé dans Valeurs actuelles un appel ("Touche pas à mon église") pour sauver les églises. Un plaidoyer qui fait suite aux propos du recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, qui, constatant un manque de mosquées en France, avait émis l’idée d’utiliser les églises vides pour en faire des lieux de culte musulman.

A lire aussi Des "églises vides" pour servir au culte musulman?

Ces déclarations ont offensé "gravement les catholiques, ainsi que de nombreux imams attachés à la singularité de leur foi et de leur pratique cultuelle.", indique le magazine de droite. Un sondage avait indiqué que 67 % des Français étaient opposés à cette idée de mutualiser les lieux de cultes.

Parmi les signataires, Elisabeth Lévy, Jean Tulard…

"Une église n’est pas une mosquée, et prétendre que “les rites sont les mêmes” relève d’un déni de réalité scandaleux. (...) La France n’est pas un espace aléatoire, et elle n’est pas née de la dernière pluie médiatique : quinze siècles d’histoire et de géographie ont déterminé sa personnalité. Cet héritage nous oblige, de quelque souche que nous provenions et de quelque famille politique que nous nous réclamions. Inscrits au plus profond de notre paysage intérieur, les églises (…) donnent sens et forme à notre patriotisme. Exigeons de nos autorités civiles qu’il soit respecté !", écrit Denis Tilliniac, journaliste à Valeurs actuelles.

Publicité
Parmi la trentaine de signataires, se retrouvent l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, les journalistes Eric Zemmour, Elisabeth Lévy, Ivan Rioufol, ainsi que de nombreux intellectuels comme Alain Finkielkraut, Jean Tulard ou Jean Sévilla.

Vidéo sur le même thème : L'évêque de Pontoise se dit contre l'ouverture des églises vides aux musulmans