Si les écarts de salaire au sein du couple sont moins importants, ils se réduisent en revanche lentement. Selon une enquête de l’Insee, 3 Françaises sur 4 gagnent toujours moins que leur conjoint, une inégalité qui ne devrait pas disparaitre avant encore plusieurs dizaines d’années.

L’égalité homme-femme avance, mais sur la question des salaires le chemin semble encore long. D’après une enquête de l’Insee publiée ce jeudi, trois Française sur quatre gagnent moins que leur conjoint. En 2011, sur les 10 millions de couples que comptait la France, le revenu des femmes vivant en couple s’élève en moyenne à 16 700 euros par an, contre 29 000 pour les hommes, soit une différence de 42%. Selon ces chiffres, la part des femmes quant à leur contribution aux revenus du ménage serait, en moyenne, de 36%.

Des situations différentesDans le détail, l’Insee distingue quatre catégories de couples. Ceux où la femme perçoit un salaire modeste, occupe un emploi à temps partiel ou est sans ressource (24% des couples) : dans ce cas, sa contribution aux revenus du ménage est inférieure à 20%. Dans 28% des couples, les femmes contribuent pour 20 à 40% aux revenus du ménage, dans 23% des couples, elles apportent  de 40 à 50% des revenus, et enfin, dans 25% des ménages, les femmes gagnent plus que leur conjoint.

Publicité
L'égalité pas pour demainEntre 2002 et 2011, l’Insee note également que l’écart de revenu au sein du couple s’est réduit d’environ 1 300 euros. Une tendance qui s’explique par la proportion croissante du nombre de femmes exerçant une activité, même si le nombre d’emplois à temps partiel reste stable. Toutefois, cet écart, s’il se réduit, ne devrait pas disparaitre avant encore quelques décennies. Pour atteindre un ratio de 50-50, il faudra sans doute « attendre encore environ 80 ans » note l’Insee.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité