Dimanche sur France 2, le magazine "Cellule de crise" est revenu sur le mystérieux papier tombé du pantalon de Salah Abdeslam au moment de son arrestation en mars 2016.

Dimanche soir, l'émission "Cellule de crise", diffusée sur France 2, était consacrée à la traque et l'arrestation de Salah Abdeslam, terroriste présumé des attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Arrêté le 18 mars 2016, à Molenbeek, dans la banlieue de Bruxelles, en Belgique, il aurait fait tomber un mystérieux morceaux de papier, au moment il était emmené par les policier belges. Celui-ci était visiblement glissé entre sa chaussette et le bas de son pantalon.

Cette fameuse feuille pliée avait été déclarée perdue au moment de l'arrestation il y a un an. Mais selon le magazine d'enquête présenté par David Pujadas, elle aurait été retrouvée et "comporterait un numéro de téléphone portable et des notes manuscrites sur lesquelles la police continue d'enquêter".

Une source antiterroriste belge maintient que le papier a été égaré

Ces révélations relancent les spéculations autour de ce mystérieux morceau de papier. En mars 2016, les enquêteurs avaient déclaré avoir égaré le fameux papier au moment de l’arrestation, dans l’agitation et la confusion. "Nous l’avons seulement remarqué le lendemain quand la chaîne VTM a diffusé les images du zoom. En effet, on aperçoit une feuille glisser hors de son pantalon… Durant l’arrestation, nous avions autre chose en tête. Nous n’avons pas fait attention à cette feuille volante. C’est dommage", avait déclaré une source policière interrogée à l’époque par le quotidien belge Het Nieuwsblad.

Publicité
Une source antiterroriste belge, contactée récemment par l’Express, a, elle, maintenu la thèse du papier égaré. "Nous avons ensuite envoyé des enquêteurs sur les lieux mais ils ne l'ont jamais retrouvée", a-t-elle déclaré. Le mystère reste entier.

En vidéo sur le même thème : Un an après les attentats du 13 novembre de Paris, où en est l'enquête ? 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité