Dans la nuit de samedi à dimanche, des officiers des douanes ont mis la main sur un important stock de drogue dans un lieu plutôt insolite de la capitale parisienne. 

Dimanche, François Hollande a tenu à féliciter les policiers pour la saisie de plus de 7 tonnes de résine de cannabis dans la nuit de samedi à dimanche à Paris, espérant qu’il s’agissait d’un "coup fatal" porté au trafic de drogue.

Il faut dire que la saisie d’autant de cannabis est la plus importante depuis avril 2013, et même la plus importante historiquement à Paris.

Environ 200 ballots de 25 à 30 kg

Ces 7,1 tonnes de résine de cannabis étaient en fait cachées dans un lieu plutôt inhabituel de la capitale : elles étaient dissimulées à l’intérieur de trois voitures stationnées sur le boulevard Exelmans, dans le très chic XVIe arrondissement. La marchandise était conditionnée sous forme de ballots de 25 à 30 kg (soit environ 200 ballots) entreposées dans le coffre des véhicules.

A lire aussi - Meaux : un trafic de cannabis par voie postale démantelé

Alors que de nombreux badauds sont passés devant cet important stock de drogue, c’est finalement un riverain qui a alerté la police sur ces véhicules garés là depuis "au moins une semaine, voire dix jours", écrit Francetv Info, citant une source policière. Selon celle-ci, il s’agit d’un "mode de stockage nouveau".

Entre 15 et 20 millions d’euros

Le président de la République a parlé d’une prise historique, "sans doute la plus importante à Paris". Ainsi, selon Le Parisien, ces 7,1 tonnes saisies représentent 2,5 % de la quantité totale de cannabis consommé chaque année en France, soit une marchandise chiffrée à 20 millions d’euros (le ministère des Finances parle de 15 millions).

Publicité
La cargaison venait à coup sûr du Maroc, ayant transité par l’Espagne avant d’arriver en France. Comme l’explique le quotidien parisien, cette prise est le fruit d’une enquête de plusieurs mois menée à la suite de prises réalisées depuis la fin de l’été. "Nous avons eu connaissance qu'un important site de stockage était en cours dans la capitale", expliquent les enquêteurs qui assurent "ne pas avoir suivi les véhicules jusqu'à Paris".

Vidéo sur le même thème : 7 tonnes de cannabis saisies dans le XVIe arrondissement de Paris